23 C
CASABLANCA, MA.
17/10/2021
ACMRCI
ACTUALITÉS AFRIQUE Algérie Flash Infos Maroc/Espagne MONDE POLITIQUE SAHARA MAROCAIN SOCIETE

Après l’Espagne, la France projette probablement de sortir de sa zone d’ombre.

Plusieurs indices prouvent aujourd’hui que la France s’apprête à rejoindre le camps du Maroc dans ce conflit qui l’oppose à l’Algérie. Car après avoir essayé de maintenir une cohésion européenne sur ce dossier ou l’équilibre entre le Maroc et l’Algérie est de règle, il semblerait que les membres de l’UE commencent à privilégier leurs propres intérêts plutôt que celui de leur union. L’Algérie en est certainement la principale cause. Car depuis la nomination de Ramtanplan à la tête de la diplomatie algérienne et le retour des Taoufik 007 et Nezzar 008, les « Bond » du renseignement criminel du pays des 150.000 victimes de la décennie noire, l’Algérie sombre de plus en plus dans une violente décadence politique et sociale. Elle a même fini par ranger son arsenal diplomatique pour brandir les armes de la rupture et de la guerre au nez de tous ses interlocuteurs, aussi français soient-ils.
Mais comme son économie en apnée commence à toucher le fond, elle devient en proie aux différentes manipulations extérieures. Les allemands, les russes, les français mais aussi les iraniens usent de simples commandes vocales pour lui ordonner de prendre telle position ou d’exécuter telle action pour agenouiller le Makhzen marocain. La notion de souveraineté s’en trouve ainsi complètement affectée. Le but de ces puissances étant tout simplement de neutraliser la montée en puissance du Maroc. Car ce développement tout azimut de l’économie marocaine risque d’en faire une puissance régionale capable d’influencer les orientations politiques et économiques dans ce continent. Ce qui n’arrangerait en rien les intérêts des européens qui s’approvisionnaient auprès de l’Afrique par de simples bons de commandes sans suite de paiement. Le seul profit dégagé par les états Africains était celui de survivre aux différentes crises créées malheureusement par ces mêmes commanditaires. Or ces pays du vieux continent qui continuent à contrer la percée marocaine en Afrique mais également un peu partout dans le monde, s’aperçoivent aujourd’hui que l’Algérie n’est plus capable de jouer le jeu ni de remplir cette besogne qui semble clairement dépasser les limites de ses capacités intellectuelles et politiques. Le peuple ne suit plus, l’économie agonise, les mentalités des décideurs sont obsolètes, et les clans des généraux s’isolent de plus en plus. Alors que sans cette cohésion socio-politique, aucune stratégie n’est viable.
La France commence donc à réaliser que l’allié Algérien ne rempli plus aussi parfaitement la mission qui lui a été assignée. et il risquerait même de démasquer ses velléités bonapartistes contre le royaume et qui ne sauraient être pardonnées par les hauts responsables marocains. Le gouvernement Français, qui a toujours voulu montrer une neutralité parfaite dans ce conflit avec un soutien contrôlé de la cause marocaine, ne saurait ainsi figurer parmi les instigateurs des hostilités programmées contre le Maroc. Il commence donc à prendre ses distances face à ce régime vert kaki qui semble aujourd’hui beaucoup plus dérangeant que coopérant. Les dernières déclarations de Ramtanplan donnent des signes précurseurs sur ces mésententes mais surtout sur cette prise de distance française.
La France décidera donc très probablement d’emboîter le pas aux américains, Britanniques et israéliens pour se rallier au bloc de son partenaire traditionnel, le Maroc. Et de toutes façon, le choix n’est pas du tout cornélien car entre un pays qui accélère le développement de son économie à la vitesse d’une Bugatti et un pays qui en plus d’utiliser une deux chevaux souffre d’une panne des radiateurs, les français n’ont pas besoin d’Aflelou pour voir la réalité en face. Cependant comme disait la diva arabe Oum Kaltoum : La patience a ses limites. On a beau essayer de comprendre les sensibilités françaises mais parfois la raison doit l’emporter sur les sentiments.
Alors très chers Macron Bonaparte et jean Yves le brillant faites vite. C’est peut être la dernière alarme avant la fermeture des portes du métro.

 

Articles Connexes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus