22 C
CASABLANCA, MA.
22/07/2019
ACMRCI
Activités Royale ACTUALITÉS Flash Infos Non classé SANTE

COLÈRE ROYALE CONTRE DEUX MINISTRES DU PJD

Deux ministres du PJD concernés par la problématique de l’eau ont bien senti les minutes passées lors de la séance de travail tenue dans l’urgence sous la présidence du Roi Mohammed VI en raison de l’aggravation de l’approvisionnement en eau des régions du Nord et de l’Est du pays.
Devant le retard pris après plusieurs mises en garde adressées au gouvernement El Othmani et son prédécesseur Benkirane à ce sujet, le souverain a adressé de vive critiques sur la manière dont ce dossier est géré alors que les populations de ces régions souffrent du manque d’eau et que les investisseurs menacent de renoncer leurs projets si des solutions radicales ne sont pas trouvées pour y remédier.
Les deux ministres concernées et objet de cette colère royale, qui ont échangé leurs postes à la faveur de la nomination d’un nouveau gouvernement et tous deux appartenant à la même formation islamiste du PJD et qui ont senti le vent passé au cours de cette séance, partagent en commun la gestion directe de ce dossier depuis des années et portent la responsabilité directe de l’aggravation du déficit en eau. Il s’agit de Aziz Rebbah, aujourd’hui ministre de l’équipement et Abdelkader Amara à la tête du département de l’énergie et des mines, qui ont permuté sans avoir communiqué lors de leur passage de relais sur l’urgence de cette situation et de la nécessité prioritaire de réactive le plan national d’approvisionnement des régions touchées par le stress hydrique, un plan malheureusement à la traîne. La solution viendra à brève échéance avec la construction de nouveaux barrages si les chantiers en cours enregistrent une accélération immédiate.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Articles Connexes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus