27.6 C
CASABLANCA, MA.
06/08/2020
ACMRCI
ACTUALITÉS AFRIQUE Algérie Flash Infos MONDE POLITIQUE SAHARA MAROCAIN SOCIETE

Détournement de l’aide à Tindouf: un projet de résolution déposé au Parlement de l’UE

Les députés européens viennent de déclencher le mécanisme de saisine officielle du Parlement européen au sujet du détournement de l’aide humanitaire destinée aux populations séquestrées à Tindouf.

Un projet de résolution a été déposé, ce jeudi 9 juillet, dénonçant la poursuite de cette fraude et appelant à un audit de l’aide européenne détournée par le polisario et l’Algérie.

Il rappelle qu’un rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) rendu public en 2015 “constatait des détournements de l’aide humanitaire octroyée par l’Union européenne au polisario, notamment pour les besoins d’achat d’armements, cette aide s’élevant à 105 millions d’euros entre 1994 et 2004″.

La résolution du Parlement européen relève également que “l’Algérie aurait prélevé une taxe de 5% sur cette aide et aurait refusé des demandes de recensement des réfugiés formulées par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés en 1977, 2003, 2005 et 2015”.

Elle réclame de ce fait à l’Union européenne “d’œuvrer conjointement avec l’Organisation des Nations unies pour superviser un recensement des réfugiés des camps de Tindouf en collaboration avec les autorités compétentes en Algérie”.

La résolution demande également à l’UE d’auditer l’utilisation de l’aide humanitaire européenne par le polisario depuis 2015.

Le détournement de l’aide humanitaire destinée aux populations séquestrées à Tindouf est revenu au devant de la scène ces derniers jours après la révélation par plusieurs médias et députés européens de la poursuite de cette fraude malgré le contexte de la pandémie de la Covid-19.

L’affaire a été portée, jeudi dernier, devant la Commission du développement (DEVE) du Parlement européen lors d’une audition du Commissaire européen chargé de la Gestion des crises Janez Lenarcic.

Des enquêtes indépendantes et des témoignages accablants sont venus corroborer les inquiétudes des députés européens quant à la poursuite de cette fraude malgré les mesures prises par la Commission européenne.

(MAP)

photo ACMRCI

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

déposée conformément à l’article 143 du règlement intérieur
sur l’aide humanitaire européenne au Front Polisario
Dominique Bilde, Bernhard Zimniok, Gianna Gancia
PE655.404v01-00 2/2 RE\1209723FR.docx
FR
B9-0225/2020
Proposition de résolution du Parlement européen sur l’aide humanitaire européenne au
Front Polisario
Le Parlement européen,
– vu l’article 21 du traité sur l’Union européenne,
– vu l’article 214 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,
– vu l’article 143 de son règlement intérieur,
A. considérant que le Front Polisario («Polisario») a été fondé en 1973 et s’est retranché dans
la province de Tindouf en Algérie, où il administre plusieurs camps de réfugiés;
B. considérant qu’un rapport de l’Office européen de lutte antifraude rendu public en 2015
constatait des détournements de l’aide humanitaire octroyée par l’Union européenne à
Polisario1
, notamment pour les besoins d’achat d’armements, ladite aide s’élevant à
105 millions d’euros entre 1994 et 20042
;
C. considérant que l’Algérie aurait prélevé une taxe de 5 % sur cette aide3
et aurait refusé des
demandes de recensement des réfugiés formulées par le Haut-Commissariat des Nations
unies pour les réfugiés en 1977, 2003, 2005 et 20154
;
1. demande à l’Union européenne d’œuvrer conjointement avec l’Organisation des Nations
unies pour superviser un recensement des réfugiés des camps de Tindouf en collaboration
avec les autorités compétentes en Algérie;
2. demande à l’Union européenne d’auditer l’utilisation de l’aide humanitaire européenne
par Polisario depuis 2015.
1 «In 2015 Agence France-Presse (AFP) first report
OUAZZANI C.
Author: OUAZZANI C.

Articles Connexes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus