22.4 C
CASABLANCA, MA.
24/02/2020
ACMRCI
ACTUALITÉS AFRIQUE CÔTE D'IVOIRE Flash Infos TECHNOLOGIE

Énergie solaire: Près de 3 milliards de Fcfa pour la plateforme test de recherche

L’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (Inp-hb) de Yamoussoukro a signé le 7 février, dans ses locaux, deux importantes conventions de partenariat. La première, paraphée avec Green Energy Park Mci du Maroc, porte sur un projet de construction d’une plateforme test de recherche et de formation en Côte d’Ivoire.

Une plateforme dédiée au développement et à la validation des technologies solaires, pour la production d’énergie, le traitement de l’eau et le secteur agricole.

En gros, il s’agit de maîtriser toutes les technologies de l’énergie solaire, afin de permettre à l’Afrique de l’Ouest de produire de l’électricité à partir de cette source abondante et à portée de main qu’est le soleil.

Les locaux qui vont abriter cette plateforme test pour toute l’Afrique de l’Ouest sont en construction à l’Inp-Sud, sur une superficie de 1,5 ha. Les travaux prévus pour s’achever dans 6 mois représentent un investissement de près de 3 milliards de FCfa financés par le partenaire.

Selon Badr Ikken, directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et en énergies renouvelables (Iresen) du Maroc, cette plateforme test va être équipée de laboratoires de pointe pour la recherche et la formation dans les domaines solaires, notamment des laboratoires pour la caractérisation des composants solaires, les modules de photovoltaïque, les onduleurs, tous les composants de l’énergie solaire, les pièces de formation, a-t-il précisé.

La production d’électricité, le traitement des eaux, la formation des étudiants,le développement de technologies adaptées aux besoins propres en lien avec le changement climatique sont autant de domaines que cette plateforme prend en compte en terre ivoirienne. Pour Koffi N’Guessan, directeur général de l’Inp-HB, il s’agit d’une véritable aubaine pour les étudiants, les enseignants, mais aussi pour toute la Côte d’Ivoire et l’Afrique.

Selon Kakou Bi Jean Fabrice, directeur des ressources humaines de ce groupe, qui a paraphé les documents avec le directeur général de l’Institut, il s’agit de nourrir son entreprise de talents et de compétences. Car? selon lui, pour réussir aujourd’hui en affaires, il faut s’offrir des cadres excellents comme ceux formés à l’Inp-HB, a-t-il souligné, avant d’ajouter qu’il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant

fratmat

OUAZZANI C.
Author: OUAZZANI C.

Articles Connexes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus