13.8 C
CASABLANCA, MA.
04/12/2021
ACMRCI
Non classé

Le délai pour fournir les preuves dont se ventaient les célébrissime journalistes acteurs d’Amnesy International et fibberstories dans cette rocambolesque affaire Pegasus, est expiré…

Le délai pour fournir les preuves dont se ventaient les journalistes acteurs d’Amnesy International et fibberstories dans cette rocambolesque affaire Pegasus, est expiré…
Eh oui.
Pas une seule preuve, rien, niet, walou, circulez y’a rien à voir…
L’avocat de la partie Marocaine dans ce dossier, Me Olivier Baratelli a déclaré que la situation est tout simplement absurde et grotesque.
Il affirme aussi, qu’il compte déposer en plus, entre les mains du Procureur de la République de Paris, un rapport informatique réalisé par un colleges d’experts prouvant de manière définitive et irrévocable, qu’il n’existe aucun lien entre le programme d’espionnage Pegasus et le Royaume du Maroc.
A noter que ce même délai de Dix jours, qui est clos pour les deux premiers ringards de l’info Amnesy International et fibberstories, cours toujours pour les autres lascars des médias, savoir : le monde, Mediapart et Radio France et ce pour deux ou trois petites autres journées.
A qui le tour maintenant?
Ces ignares du renseignement dans le monde ont dû certainement imaginer cette pièce théâtrale pour expliquer le génie de nos services de sécurité. Il est vrai que la DST et la DGED font un travail de très haute facture tant au niveau national qu’au niveau international. Mais malheureusement cette culture française coloniale qui continue à bercer certains esprits de la société française, ne peut encaisser une telle suprématie marocaine dans un domaine aussi sensible et aussi important que celui du renseignement.
Il faut savoir qu’aujourd’hui les services de renseignements jouent un rôle prépondérant non seulement pour garantir la sécurité des États, mais également pour soutenir leur développement économique et social, au point où certains experts le qualifient de : fibre de la guerre.
Le monde atteste aujourd’hui que nos services de renseignements sont très hautement performants. Et ce n’est pas par hasard que Mr Abdellatif EL HAMMOUCHI a été décoré par plusieurs dirigeants dans le monde, en reconnaissance des services qui leur a rendu, afin d’éviter des bains de sang sur leur propres territoires.
Or ces prétentieux de la politique française ont certainement cru que les prouesses professionnelles de nos centres de renseignement étaient issues du simple usage abusif d’un logiciel informatique d’espionnage. Ils ne se rendent pas compte que le renseignement est tout d’abord un art de la maîtrise de l’information qui repose sur la collecte d’un certain nombre de données et indices issus de différents acteurs qu’il faut décortiquer et recouper pour en tirer les vrais tenants et aboutissants. Un logiciel aussi performant peut-il être, ne saura jamais remplacer la faculté humaine du traitement de l’information qui suppose nécessairement : un bon flair.
Alors, ne vous en déplaise messieurs les rescapés du général Hubert Lyautey, pour cette brillantissime carrière de nos compatriotes Mrs Abdellatif EL HAMMOUCHI et Yassine Mansouri, nous sommes particulièrement fiers et honorés ici au Maroc, d’avoir des experts aussi engagés et soucieux de l’avenir de leur pays.
الله الوطن الملك.

Mohamed Lazrek

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus