22 C
CASABLANCA, MA.
22/07/2019
ACMRCI
Flash Infos MONDE SOCIETE SPIRITUALITÉ

Le prince héritier Ben Salmane monte au toit de la “Kaaba” et provoque les sentiments des musulmans

La montée du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman sur le toit de la Kaaba et ses déplacements avec plusieurs de ses compagnons ont suscité de vives critiques de la part des activistes des réseaux sociaux dans les pays arabes et surtout islamiques.

La visite du prince héritier saoudien a créé un climat de confusion parmi les délégations de pèlerins en terre sainte, après leur évacuation de la Kaaba et de ses environs. Les médias saoudiens ont déclaré que la visite de Mohammed Ben Salmane à la Grande Mosquée avait pour but d’explorer les projets d’agrandissement et l’amélioration des services destinés aux pèlerins, où il chevauchait la Kaaba et gravissait son toit.

Les critiques de prince héritier, Mohammed Ben Salmane ont décrit ce comportement, acte sans précédent dans l’histoire de l’islam, puisque selon le prophète Mahomed (Paix soit sur lui), Bilal doit remonter au toit de la Kaaba le jour de l’ouverture de la Mecque pour élever le “adaan” l’appel à la prière.
Toujours selon plusieurs critiques du prince, Ils ont assisté à une tentative de blanchiment de la page du prince héritier, après les accusations liées à la torture et le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Les images, publiées par les médias saoudiens, montraient le chef de la présidence générale de la Sainte Mosquée et la mosquée du prophète Abdul Rahman al-Sudais ainsi que d’autres responsables en compagnie du prince Mohammed Ben Salmane lors de sa visite à la Kaaba. Dans un commentaire provocateur sur cette étape, un des fidèles a estimé que remonter à la surface de la Kaaba était un mépris pour les sentiments des musulmans, ce qui n’a aucun sens, surtout qu’aucun des rois et des princes saoudiens n’a fait ce que ce prince héritier a fait.

actu maroc

Articles Connexes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus