21.8 C
CASABLANCA, MA.
17/09/2019
ACMRCI
ACTUALITÉS AFRIQUE BUSINESS CÔTE D'IVOIRE MIGRATION SOCIETE

Marouane Jebbar, drone de destin

Rien ne prédestinait Marouane Jebbar à fabriquer des drones. En Côte d’Ivoire encore moins. C’est la vie qui a choisi à sa place. Ça débutait moyennement. Lorsqu’il rentre dans son Maroc natal après des études à la faculté des sciences techniques de Marseille, il doit vite accepter un job dans un call center de Sidi Maârouf pour “toucher un salaire”.

Pas vraiment le rêve pour un ingénieur en télécommunications. Morose, sans être défait, il progresse par la voie régulière, en intégrant des sociétés de plus en plus grosses. Jusqu’au fabricant d’ordinateurs Dell, où il est chargé de la maintenance informatique. Ça paie les factures, son entourage est content. Mais Marouane s’ennuie ferme : “La mentalité au Maroc, c’est de toucher son petit salaire et de se mettre à l’abri. Le jour où j’ai démissionné du call center, ça a choqué mes parents”.

Son esprit fourmille d’idées qui le poussent à entreprendre. Sans jamais y parvenir. La faute à une force occulte qui, selon lui, l’avait pris en grippe : “J’avais l’impression d’être maudit. À chaque fois que j’avais une idée de…

L’ACCÉS À L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE SUR TELQUEL

https://telquel.ma//2019/09/06/marouane-jebbar-drone-de-destin_1650085/?utm_source=tq&utm_medium=paid_post&fbclid=IwAR1B0EVPuD2gsmZLbcWHXa7O6R35kpuZ9KyGWyEE3SE9ef5AJ4pwohFLTes

Author: OUAZZANI C.

Articles Connexes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus