35.3 C
CASABLANCA, MA.
07/07/2020
ACMRCI
ACTUALITÉS AFRIQUE CORONA VIRUS Flash Infos MIGRATION Ministère des MRE MONDE SANTE SOCIETE

Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Les opérations relatives au rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger ont débuté au compte-goutte et au grand soulagement de nombreuses familles. Première destination visée, l’Algérie où 300 personnes ont pu être récupérées et acheminées vers le Royaume selon un protocole sanitaire strict. Joint par nos soins, quelques passagers ont pu nous faire part des conditions dans lesquelles ils ont effectué ce vol de rapatriement. Témoignages.
Un pont aérien a été mis en place au petit matin de ce samedi 30 mai au départ de l’aéroport de Casablanca Mohammed V en direction de celui d’Alger-Houari Boumédiène. Aux alentours de 9 heures du matin, trois Boeing 737-800 de Royal Air Maroc, précisément les vols AT 3870, AT 3872 et AT 3874, ont été déployés par la compagnie nationale et ont pris tour à tour leur envol pour mener à bien leur mission.
300 de nos compatriotes étaient présents dans l’enceinte aéroportuaire d’Alger pour procéder aux formalités de départ. Le premier groupe de passagers ayant accédé à la cabine a dû, là aussi, se soumettre à un protocole sanitaire strict, en l’occurrence celui mis en place par la RAM. Les gestes barrière, le port du masque et le respect de la distanciation sociale ont été privilégiés par le personnel navigant. Seule une centaine de personnes par vols ont été acheminées vers le Royaume, sachant qu’un 737-800 peut accueillir jusqu’à 159 passagers en capacité pleine.

«Malgré ce confinement nécessaire pour faire face au virus, c’est avec joie que nous nous sommes retrouvés à bord pour rentrer au pays», nous confiera ce passagerEt il ajoute : «mais, il nous est difficile de ne pas penser à nos compatriotes qui sont toujours là-bas et qui n’ont aucune visibilité quant à la date précise de leur retour chez nous». Et cet autre passager de déclarer : «chaque Marocain qui est encore coincé à l’étranger doit être la préoccupation de tous nos compatriotes, mais aussi de l’opinion publique. C’est une opération qui, à mon avis, devait se faire depuis longtemps, car nous en avions réellement la possibilité».

Un retour sous haute surveillance
Les vols retour ont été effectués, non pas vers l’aéroport de Casablanca, mais en direction de celui d’Oujda-Angad entre 12 heures et 13 heures ce samedi 30 mai. «Vous vous en doutez, ce rapatriement a dû se faire selon les procédures sanitaires précises édictées par la tutelle. Nous devons préserver la santé de nos compatriotes sachant que le virus est toujours actif», nous explique l’une de nos sources, proche de ce rapatriement.
Les vols retour ont été effectués, non pas vers l’aéroport de Casablanca, mais en direction de celui d’Oujda-Angad.

Dès leur arrivée sur le tarmac de l’aéroport d’Oujda, les autorités du Royaume ont mis en place un cordon sanitaire à leur attention. «Le voyage s’est très bien passé», nous dira l’un de nos interlocuteurs. «Nous avons été bien aidés et surtout bien accueillis par le personnel de bord et par celui au sol. Par ailleurs, nous avons été bien encadrés au sortir de l’avion par le corps médical qui n’a pas manqué de nous faire passer les tests, notamment la détection de température via des caméras thermiques. La désinfection de nos sacs et de nos accessoires a été effectuée, en plus des gestes barrière et autre distanciation sociale», conclut-il.

Des passagers qui ont été transférés par bus vers une plateforme hôtelière de Saïdia, spécialement dédiée à leur accueil et au sein de laquelle ils seront astreints à une période de mise en quarantaine. Toujours selon nos sources, d’autres vols de rapatriement devraient être programmés tout au long de la semaine, tant vers l’Algérie, que vers d’autres destinations, dont l’Europe.
challenge
OUAZZANI C.
Author: OUAZZANI C.

Articles Connexes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus