12.1 C
CASABLANCA, MA.
21 avril 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEAlgérieBUSINESSFlash InfosgouvernementMONDESAHARA MAROCAINSOCIETETECHNOLOGIE

Le Gazoduc Maghreb-Europe : Le Maroc désormais engagé dans les infrastructures gazières

Hier, mardi 26 mars 2024, à Rabat, un protocole d’accord stratégique a été signé entre les ministères de l’Intérieur, des Finances, des Travaux publics et de la Transition énergétique afin d’initier la feuille de route de l’infrastructure gazière.
Dans un communiqué de presse, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable a indiqué que ce protocole s’inscrit dans le cadre de l’engagement constant du Royaume du Maroc pour renforcer sa souveraineté énergétique, décarboner son économie et assurer sa connectivité avec les marchés régionaux et mondiaux. Il vise également à « améliorer la coordination entre les autorités publiques en vue d’accélérer la mise en œuvre du programme de développement durable des infrastructures gazières ».
L’objectif de ce programme, qui s’étendra sur plusieurs années, est de doter le Royaume de multiples points d’entrée pour l’importation de GNL, ainsi que des infrastructures pour le stockage et le transport du gaz naturel. En outre, ce programme aspire à soutenir les gazoducs reliant les bassins de production de gaz locaux aux consommateurs, mais aussi à développer un terminal GNL au port de Nador, en Méditerranée occidentale, et un nouveau gazoduc pour relier ce terminal au gazoduc maghrébo-européen.
Selon le communiqué : « Ce programme devrait, à terme, contribuer à l’accélération du développement des énergies renouvelables, au déploiement de l’offre marocaine pour les nouvelles filières de l’hydrogène vert et de ses dérivés, ainsi qu’au développement du projet du gazoduc Afrique-Atlantique ».
Au-delà des départements ministériels mentionnés précédemment, le protocole conclu mardi 26 mars 2024 inclut également cinq organismes et entreprises publics, à savoir l’Agence Nationale des Ports, l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable, l’Office National des Hydrocarbures et des Minéraux, la Société Nador Méditerranée Occidentale et la Société Nationale des Routes du Maroc.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus