19 C
CASABLANCA, MA.
28 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEAlgérieFlash InfosgouvernementMONDEPOLITIQUESOCIETE

La France fait-elle le jeu de la milice séparatiste à la solde d’Alger?

Tombé en disgrâce en Espagne où il avait tissé sa toile, le mouvement séparatiste du « polisario » est en train de faire son « nid » en France avec la complicité des autorités françaises.
Selon les derniers bruits de couloir, la milice séparatiste aurait élaboré un « plan d’action » destiné à multiplier courant 2023 les actions de propagande auprès de l’opinion publique française, via des relais constitués de « personnalités engagées, avocats, juristes et de nombreux militants français ».
Une partie de ce plan, mijoté avec les services algériens, a été dévoilée par une officine séparatiste nommée « association des amis de la rasd » (« aarasd »), lors d’une « assemblée » tenue le weekend dernier à Gonfreville-l’Orcher, en Normandie (nord-ouest de la France). « Nous sommes sûrs que notre assemblée, qui réunit des personnalités engagées, avocats, juristes et de nombreux militants français et sahraouis, nous permettra de fructueux échanges et la construction pour l’année 2023 de projets d’action à même de développer en France le poids politique du Front Polisario et du peuple sahraoui », a indiqué la présidente de l’entité « aarasd », Régine Villemont.
La milice séparatiste compte exploiter à fond l’attitude inamicale de Paris envers le Maroc, pour avancer ses « pions » en France. Cette dernière, qui lorgne le gaz algérien, laissera-t-elle faire la meute séparatiste?
Wait and see…

le collimateur

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus