21.6 C
CASABLANCA, MA.
5 octobre 2022
ACTUALITÉS Flash Infos SANTE SOCIETE

La généralisation de la protection sociale, un chantier Royal fédérateur

Chantier Royal fédérateur et mobilisateur, la généralisation de la protection sociale au Maroc se veut une véritable révolution sur la voie de la promotion de la justice sociale et spatiale et de la préservation de la dignité des citoyens.
Ce chantier Royal d’envergure traduit la Haute sollicitude et la Très Haute bienveillance dont SM le Roi Mohammed VI ne cesse d’entourer les citoyennes et citoyens et reflète le souci constant du Souverain à faire bénéficier l’ensemble des Marocains de la couverture sociale, l’objectif cardinal étant d’améliorer les conditions de vie des personnes souffrant d’une grande vulnérabilité et la démocratisation de l’accès aux soins de santé, dans le cadre d’une politique de proximité.
Ce projet gigantesque constitue aussi un levier d’intégration du secteur informel dans le tissu économique national, de façon à garantir la protection de la classe ouvrière et de ses droits, ce qui représente un tournant décisif sur la voie de la réalisation du développement durable, équilibré et inclusif et de la justice sociale et spatiale souhaitée. Pour la mise en oeuvre de ce chantier avant-gardiste, qui bénéficie d’un suivi permanent et d’une attention particulière de SM le Roi, le gouvernement a pris une multitude d’engagements visant, entre autres, à renforcer et à perfectionner les divers programmes d’appui social, à diversifier et à élargir les dispositifs de soutien aux catégories vulnérables, à étendre la sphère de la couverture médicale de base et des régimes de retraites et à développer le système d’indemnisation pour perte d’emploi.
En vue de l’opérationnalisation de ce projet, l’Exécutif a mis en place une commission interministérielle devant accompagner et veiller au suivi de tous les points relatifs à sa mise en oeuvre. Aussi, une loi-cadre réglementant la mise en oeuvre de ce projet a été adoptée, devant permettre à trois millions de citoyennes et citoyens parmi les non-salariés et leurs ayant-droit de bénéficier du régime de l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Il s’agit, dans un premier temps, des personnes assujetties au régime de la contribution professionnelle unique (CPU), des commerçants et artisans qui tiennent une comptabilité et des auto-entrepreneurs qui pourront être inscrits dès ce mois de décembre.
L’objectif est de généraliser l’Assurance maladie obligatoire de base durant les années 2021 et 2022 et ce, par l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires pour inclure les catégories vulnérables bénéficiant du Régime d’assistance médicale (Ramed) et la catégorie des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale, de sorte que 22 millions de personnes supplémentaires bénéficient de cette assurance, qui couvre les frais de traitement, de médicaments et d’hospitalisation. Ce chantier inédit vise également la généralisation des allocations familiales durant les années 2023 et 2024, en permettant aux ménages, qui n’en bénéficient pas, de toucher des indemnités couvrant les risques liés à l’enfance ou des indemnités forfaitaires. Il s’agit aussi de l’élargissement, en l’an 2025, de l’assiette des adhérents aux régimes de retraite pour inclure les personnes qui exercent un emploi et ne bénéficient d’aucune pension, à travers la mise en application du système des retraites propre aux catégories des professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale, afin d’englober toutes les catégories concernées.
Il sera également question de la généralisation en 2025 de l’indemnité pour perte d’emploi en vue de couvrir toute personne exerçant un emploi stable, à travers la simplification des conditions pour bénéficier de cette indemnité et l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires. A cet effet, d’importantes enveloppes seront allouées pour la réussite de ce chantier qui nécessitera, à l’horizon 2025, un investissement annuel de 51 milliards de dirhams, dont 23 milliards financés par le budget général de l’Etat.
La mise en oeuvre de ce projet d’envergure aura des retombées directes et tangibles sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens et la préservation de la dignité de tous les Marocains, outre la contribution à l’intégration du secteur informel. Sa réalisation constitue, in fine, un point de départ pour la réalisation des aspirations de Sa Majesté le Roi en faveur de toutes les composantes de la société marocaine, en termes de réponse au défi de la généralisation de la protection sociale.
(Avec MAP)

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus