20.2 C
CASABLANCA, MA.
24 mai 2022
ACTUALITÉS AFRIQUE Algérie Flash Infos MONDE POLITIQUE SOCIETE

L’ALGÉRIE RAPPELLE SON AMBASSADEUR EN FRANCE EN PROTESTATION CONTRE LES VÉRITÉS ASSÉNÉES PAR MACRON

L'Algérie a décidé samedi de rappeler "pour consultations" son ambassadeur en France, a  annoncé la télévision publique en citant un communiqué officiel de la présidence algérienne et en précisant qu'un autre communiqué explicatif suivrait.
« L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour consultations et un communiqué sera diffusé sur le sujet », a indiqué la télévision en montrant à l’écran un court texte en arabe de la présidence algérienne.
Le rappel du chef de la diplomatie algérienne en France intervient quelques heures après la révélation par le quotidien français Le Monde, de propos attribués au président français Emmanuel Macron dans lesquels ce dernier aurait asséné des vérités qui vont sans doute faire très mal au régime algérien. Un communiqué sera rendu public ultérieurement concernant cette question, a ajouté la même source.
«L’Histoire officielle en Algérie est totalement réécrite», «Est-ce qu’il y avait une nation algérienne avant la colonisation française?», «Le système algérien est fatigué, le Hirak l’a fragilisé». Tous ces propos émanent de la bouche d’Emmanuel Macron lors d’une rencontre tenue jeudi 30 septembre 2021, avec dix-huit jeunes issus de familles ayant vécu la guerre d’Algérie.
«J’étais frappé, durant ces dernières années, de voir à quel point l’histoire et les mémoires de la guerre d’Algérie étaient la matrice d’une grande partie de nos traumatismes», a ainsi lancé Emmanuel Macron.
«La construction de l’Algérie comme nation est un phénomène à regarder. Est-ce qu’il y avait une nation algérienne avant la colonisation française? Ça, c’est la question. Il y avait de précédentes colonisations. Moi, je suis fasciné de voir la capacité qu’a la Turquie à faire totalement oublier le rôle qu’elle a joué en Algérie et la domination qu’elle a exercée. Et d’expliquer qu’on est les seuls colonisateurs, c’est génial. Les Algériens y croient», a ensuite ironisé le président français.
A un jeune qui protestait et disait que la jeunesse algérienne n’avait pas de haine pour la France, le président Macron a précisé sa pensée: «Je ne parle pas de la société algérienne dans ses profondeurs, mais du système politico-militaire qui s’est construit sur cette rente mémorielle. On voit que le système algérien est fatigué, le Hirak l’a fragilisé. J’ai un bon dialogue avec le président Tebboune, mais je vois qu’il est pris dans un système qui est très dur.»

AFP
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus