21.8 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUECULTUREFlash InfosMRESOCIETESPIRITUALITÉ

Le rôle majeur de SM le Roi, Amir Al Mouminine, dans la préservation et le rayonnement du patrimoine culturel et religieux judéo-marocain salué à Casablanca

Les participants à une conférence organisée, dimanche à Casablanca, en commémoration de la Journée internationale pour la mémoire des victimes de l’Holocauste, ont salué le rôle majeur de SM le Roi, Amir Al Mouminine, dans la diffusion des valeurs de paix, de tolérance et de dialogue inter-religieux, et les efforts du Souverain pour la préservation du patrimoine culturel et cultuel de la communauté juive marocaine et le renforcement de son rayonnement.
Les participants ont salué la vision Royale et les efforts déployés par SM le Roi pour la préservation du patrimoine judéo-marocain et la modernisation institutionnelle des structures de gestion des affaires quotidiennes des membres de la communauté juive, soulignant que la vision éclairée de SM le Roi a permis de renforcer les liens des Marocains de confession juive établis à l’étranger avec leur mère patrie.
Durant cet évènement, organisé au sein de la Synagogue Beth El, les participants ont rappelé les actions des regrettés Souverains, Feu SM Mohammed V et Feu SM Hassan II, pour la défense et la protection des Juifs marocains contre la barbarie des nazis durant la colonisation française.
A l’occasion de cette commémoration organisée par l’Association Mimouna, le Conseil des Communautés Israélites du Maroc (CCIM) et le Centre d’Information des Nations Unies à Rabat, le président de l’association, El Mehdi Boudra, a souligné les efforts de Feu SM Mohammed V pour la protection des Juifs marocains contre l’oppression sous le régime de Vichy.
Il a, dans ce sens, salué le « courage de Feu SM Mohammed V, qui n’a pas cédé aux pressions des nazis », notant que l’Association Mimouna, qui a été fondée à l’Université Al Akhawayn par un groupe de jeunes musulmans, a pour objectif de sensibiliser les jeunes à l’héritage culturel judéo-marocain.
Pour sa part, le Secrétaire général du CCIM, Serge Berdugo s’est remémoré les efforts colossaux du regretté Souverain Feu SM Mohammed V, qui s’est opposé aux visées du régime de Vichy lorsque le Royaume était sous occupation française et espagnole.
M. Berdugo a rappelé les souffrances subies par les Marocains, Musulmans et Juifs, pendant la période de colonisation, ajoutant que le Palais royal, en dépit de toute les pressions qu’il subissait, veillait à la défense des droits des Marocains, toutes confessions confondues, et à la protection de leurs biens.
De son côté, la cheffe par intérim du Bureau de Liaison d’Israël à Rabat, Alona Fisher Kamm, a exprimé sa fierté de participer à cet évènement qui commémore les victimes de l’Holocauste, ajoutant qu’il s’agit pour elle de l’occasion d’évoquer cette souffrance afin de sensibiliser aux dangers de la haine et du racisme.
À cet égard, elle a mis en relief les efforts de l’illustre Famille royale depuis des siècles pour la protection des Juifs marocains.
Pour sa part, l’ambassadeur des États-Unis au Maroc, Puneet Talwar, a indiqué que Feu SM Mohammed V a fait preuve de courage face aux nazis pour protéger les Marocains de confession juive durant cette période difficile de l’histoire de l’humanité, relevant que la même démarche a été suivie par Feu SM Hassan II et SM le Roi Mohammed VI.
Et d’ajouter que le Maroc constitue un “modèle à suivre” pour la région et le monde entier, d’autant plus que le monde assiste actuellement à un regain de certaines manifestations de haine et de violence, ce qui constitue “un danger auquel il faut faire face”.
Nathalie Fustier, Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies pour le Développement au Maroc, a souligné, de son côté, le rôle éminent de Feu SM Mohammed V et de SM le Roi Mohammed VI dans la protection et la défense des Juifs marocains.
La responsable onusienne a également noté le rôle distingué du Maroc dans ses efforts liés au dialogue interreligieux et à la lutte contre la violence et la haine entre les différentes religions.
Quant à Michel Kichka, cinéaste et scénariste israélo-belge, a passé en revue ses dessins et écrits pour documenter cette étape de l’histoire de l’humanité des victimes de l’Holocauste et ce, à partir de l’expérience de sa famille, son père ayant été l’une des victimes de l’Holocauste.
A cette occasion, des prières ont été élevées par l’assistance, implorant le Très-Haut de préserver SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et l’ensemble des membres de l’illustre Famille Royale.
Des prières ont été élevées également pour le repos de l’âme de Feu SM Hassan II et de Feu SM Mohammed V, implorant le Très-Haut d’avoir les regrettés Souverains en Sa sainte miséricorde.
Cette conférence a été marquée par la présence du ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, du président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi, du gouverneur de la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa, Aziz Dades, et de plusieurs étudiants et acteurs de la société civile.

avec MAP

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus