18.1 C
CASABLANCA, MA.
28 mai 2022
ACTUALITÉS AFRIQUE Algérie Flash Infos MONDE POLITIQUE SAHARA MAROCAIN SOCIETE

Pas de médiation française entre le Maroc et l’Espagne, précise Le Drian à Madrid

Dans la crise entre le Maroc et l’Espagne, la France a-t-elle perdu espoir en une réconciliation entre ces deux voisins ? C’est du moins ce que laissent transparaitre les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, de ce vendredi 9 juillet à Madrid, à l’occasion d’un point de presse animé conjointement avec son homologue espagnole Arancha Gonzalez.
«La France n’est pas chargée de la médiation entre le Maroc et l’Espagne, deux pays souverains avec leurs propres responsabilités», a assuré le chef de la diplomatie, soulignant que la France a «d’excellentes relations avec les deux pays», mais qu’avec l’Espagne, elle a «beaucoup de solidarité» car les deux sont membres de l’Union européenne, rapporte l’agence de presse EFE. «Nous faisons confiance à la qualité des relations entre l’Espagne et le Maroc pour surmonter cette période difficile de manière sereine et que les difficultés conduisent à une situation de dialogue positif», a précisé Le Drian.
Sur la question migratoire, il a répété qu’il y a actuellement sur la table des discussions des responsables l’UE un texte baptisé «le Pacte asile et migration» qu’il faut traiter globalement et qui sera, sans doute, adopté sous la présidence française (du conseil européen, lors des six premiers mois de 2022, ndlr).
Les propos du ministre français des Affaires étrangères sur l’absence de médiation française tranchent avec ses initiatives prises, en mai, pour rapprocher les postions de Rabat et Madrid. Pour mémoire, Le Drian avait annoncé, dimanche 23 mai dans des déclarations à la presse, s’être entretenu la veille avec son homologue marocain, Nasser Bourita «pour essayer de contribuer à ce que ce dialogue puisse reprendre» entre le Maroc et l’Espagne.
Depuis cet appel téléphonique, les Etats-Unis sont entrés en force sur ce dossier. Le 11 juin, Antony Blinken s’est entretenu avec Arancha Gonzalez et a abordé la crise migratoire avec le Maroc. Le 23 juin, c’est le secrétaire à la sécurité des Etats-Unis, Alejandro Mayorkas qui s’est rendu à Madrid pour aborder avec le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, les questions migratoires et la menace des groupes terroristes djihadiste au Sahel.
yabiladi

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus