20.4 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2022
ACTUALITÉS AFRIQUE Flash Infos MONDE POLITIQUE SOCIETE

Rabat : Les délégations du dialogue inter-libyen appellent la communauté internationale à soutenir l’opération électorale dans le pays (communiqué)

Les délégations de la Chambre des représentants et du Haut Conseil d’État libyens ont appelé, vendredi à Rabat, la communauté internationale à soutenir l’opération électorale devant se tenir le 24 décembre prochain, conformément à des lois consensuelles et sur la base des résultats du dialogue politique inter-libyen.
Dans un communiqué conjoint publié à l’issue des travaux de leur réunion consultative au sujet de la loi électorale, les deux parties ont exhorté la communauté internationale à veiller à garantir le respect des résultats de ces échéances à travers l’envoi d’observateurs internationaux pour en assurer le bon déroulement. La réunion consultative tenue à Rabat et qui avait pour objectif de s’accorder sur l’organisation des élections présidentielle et législatives du 24 décembre 2021, s’est déroulée dans des “conditions d’amitié et de fraternité et dans un climat de consensus et de compromis entre les partenaires d’un même pays”, a souligné le communiqué lu par le représentant de la Chambre des représentants, Al Hadi Seghir, lors d’une conférence de presse conjointe avec le deuxième vice-président du Haut Conseil d’État, Omar Bouchah.
Cette rencontre traduit l’importance de la prochaine opération électorale et la nécessité “d’outrepasser les différends actuels” pour mener la Libye vers “une étape durable et stable”, mais aussi la conviction quant à l’esprit de consensus qui règne entre la Chambre des représentants et le Haut Conseil d’État libyens, consacré par l’accord politique conclu à Skhirat le 17 décembre 2015, selon la même source. Par ailleurs, le communiqué a salué le soutien et l’appui du Maroc au peuple libyen pour atteindre la sécurité et la stabilité dans ce pays, ainsi que “l’accueil chaleureux” du Royaume, tout en remerciant l’ambassadeur américain en Libye, Richard Norland, pour son accompagnement de cette réunion.
Cette réunion consultative libyenne au sujet de la loi électorale a été marquée par la présence de membres de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL), a-t-on fait savoir. Durant cette rencontre de deux jours, tenue à huis clos, les deux parties ont discuté des points en suspens concernant l’organisation des élections présidentielle et législatives, censées se tenir en Libye le 24 décembre prochain et qui constituent une étape cruciale pour sortir le pays de la crise qu’il traverse.
L’accueil par le Maroc de cette réunion intervient après une série de rounds de dialogue libyen tenus dans le Royaume et marqués notamment par l’accord sur le mécanisme d’accession aux sept postes de souveraineté prévus dans l’article 15 de l’Accord politique libyen conclu en 2015 à Skhirat.
( Avec MAP )

…………………………………………………………………………………………………………………………….

 

 Conclusion du dialogue libyen au Maroc : un appel à soutenir les élections et à fournir des observateurs internationaux. 

A l’issue de la réunion consultative au Maroc sur les lois relatives aux élections présidentielle et législatives, prévue le 24 décembre 2021, les délégations de la Chambre des représentants et du Conseil suprême d’État ont appelé la communauté internationale à soutenir le processus électoral en Libye conformément aux lois approuvées, et sur la base des résultats du forum de dialogue politique libyen. Les deux délégations ont également appelé, dans un point de presse à l’issue de la réunion consultative, à « veiller au respect des résultats des élections présidentielles et législatives qui devraient se tenir à la fin de cette année, en mettant à disposition des observateurs internationaux pour s’assurer du bon déroulement de cette événement national important ». Les deux délégations ont indiqué que la réunion consultative, qui s’est tenue dans la capitale marocaine, Rabat, jeudi et vendredi (30 septembre et 1er octobre), afin de parvenir à une formule de compromis pour parvenir aux élections présidentielles et législatives, « s’inscrit dans le cadre de leur prise de conscience de ce que l’étape actuelle de l’histoire de la Libye exige des sacrifices afin de surmonter les différences existantes pour faire traverser la Libye vers la stabilité », dans le cadre de « la croyance des deux Chambres dans l’esprit de consensus qui prévaut entre elles, incarnée dans l’accord politique signé à Skhirat, au Maroc, le 17 décembre 2015 ». 

Par ailleurs, les représentants de la Chambre libyenne des représentants et du Conseil suprême de l’État ont révélé que les rencontres au Maroc se sont déroulées dans « des conditions amicales et fraternelles dans lesquelles règnent la compréhension et le consensus entre les partenaires d’une même nation », exprimant leur appréciation au Royaume du Maroc, Roi, peuple et gouvernement, « pour le soutien et l’assistance qu’il apporte au peuple libyen afin d’assurer la sécurité et la stabilité du pays. Les deux délégations ont tenté de surmonter le blocage actuel en parvenant à un accord clair sur les lois électorales à adopter par la Haute Commission électorale lors des prochaines élections présidentielles et législatives, ainsi que sur la base constitutionnelle régissant les normes juridiques du processus électoral. Pendant les deux derniers jours, la capitale marocaine, Rabat, a accueilli une ronde cruciale de dialogue entre les délégations de la Chambre libyenne  des représentants et du Conseil suprême d’État, pour résoudre leurs différends sur les lois relatives aux élections législatives et présidentielles et la règle constitutionnelle, au milieu d’une remarquable Présence américaine représentée par l’ambassadeur de Washington en Libye, Richard Norland, qui a annoncé le soutien de son pays aux partis libyens. 

Les délégations de la Chambre des représentants et du Haut Conseil d’Etat libyen ont précédé le lancement de la séance d’ouverture de la réunion consultative, en s’entretenant avec l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Libye, arrivé à Rabat à l’invitation de diplomatie Marocaine.

A l’issue de la première séance, l’ambassadeur américain a révélé quelques détails de ses discussions avec les parties libyennes, et a déclaré, dans un communiqué de presse : « J’ai eu une discussion fructueuse avec les parties libyennes ce matin, et j’espère sincèrement que mes collègues marocains , avec le soutien des Nations Unies, qui sont présentes avec nous, prieront Pour soutenir la prochaine étape de cette voie politique, c’est-à-dire parvenir à une base juridique comprise et acceptable par tous, afin que la campagne électorale puisse commencer.

Il a expliqué que le but de sa présence à la réunion consultative entre les délégations de représentants et le Conseil suprême d’État tenue au Maroc est d’apporter un soutien aux deux parties, ajoutant : « Le peuple libyen attend la possibilité de voter sur les élus représentants de leur choix, de former un gouvernement d’union, avec un soutien suffisant, pour se débarrasser des forces militaires étrangères et empêcher les extrémistes et les terroristes d’entrer dans le pays. les Libyens une vie normale, les États-Unis d’Amérique sont là pour aider ces négociations très importantes et importantes. »

ACMRCI
 
 

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus