20.1 C
CASABLANCA, MA.
3 octobre 2022
ACTUALITÉS Flash Infos SOCIETE

Un hashtag inédit de soutien populaire au respect et à la dignité de la police nationale

« L’autorité du policier est une ligne rouge » …Le nouveau hashtag en tendance pour arrêter les attaques contre les policiers face aux agressions et insultes qui visent ces derniers lors de l’exercice de leurs fonctions, se développe et se renforce au sein de la communauté des internautes sur les réseaux sociaux qui ont lancé une campagne de solidarité avec les éléments de la Sûreté nationale (DGSN) pour cesser tous types de violence à l’égard de la police.
En effet, cette campagne est intervenue après une série d’insultes et d’agressions contre des agents de la sûreté nationale lors de l’exercice de leurs fonctions, notamment celles qui se sont produites au cours des derniers jours, où un policier a été agressé à Al-Hoceima, ainsi que deux autres à Casablanca et Kénitra.
Les Marocains ont exprimé leur solidarité avec l’institution sécuritaire, à travers le hashtag « l’autorité du policier est une ligne rouge » et l’autre thème « toute notre solidarité avec la police », tandis que des militants sur les réseaux sociaux ont publié des photos et des vidéos condamnant fermement les attaques contre la police, et considérant que ce type de violence constitue une insulte à toutes les institutions de l’État et une menace pour le prestige de l’État en soulignant la primauté du droit.
Cette campagne de solidarité a été initiée par un groupe d’acteurs et d’instances, notamment l’Instance démocratique marocaine des droits humains, et un certain nombre de pages, de journalistes et de militants.
Pour rappel, la Direction Générale de la Sûreté Nationale avait réagi sérieusement et rapidement contre une vidéo qui circulait sur les réseaux sociaux, montrant l’intervention de policiers en uniforme pour interpeller une personne, qui résistait fortement aux procédures de son arrestation en agressant des policiers à l’aide d’un outil contondant dans la ville d’Al-Hoceima. L’agresseur n’en démordait pas de s’attaquer aux représentants de l’autorité publique, nécessitant une intervention appropriée, et suscitant le soutien des populations et de l’opinion publique.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus