16.9 C
CASABLANCA, MA.
7 décembre 2022
ACTUALITÉS AFRIQUE BUSINESS Flash Infos TECHNOLOGIE

A MARRAKECH, UN SOMMET POUR CONFORTER LA COOPÉRATION MILITAIRE MAROCO-AMÉRICAINE

Les travaux de la 16ème édition du symposium des communications «AFRICA ENDEAVOR», organisée à Marrakech, ont pris fin vendredi 5 août après plusieurs jours de concertations et d’échanges en vue de renforcer la coopération militaire entre les Etats-Unis, le Maroc et les Etats africains en matière de NTIC.
L’irruption des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans le domaine militaire implique des transformations radicales sur le champ de bataille. D’une part, sur l’art opératif et les stratégies à adopter sur le théâtre des opérations, et d’autre part, sur la nécessité d’adopter de nouvelles approches en matière de sécurité de l’information.
La mise en œuvre de ces nouvelles technologies nécessite, pour ainsi dire, de revoir en permanence l’approche de la sécurité, les modes d’entraînement et de formation, ainsi que la culture du commandement pour s’assurer de la maîtrise des différentes procédures.
C’est dans cet esprit qu’a eu lieu, du 1er au 5 août 2022 à Marrakech, la 16ème édition du symposium des communications «AFRICA ENDEAVOR», organisée conjointement par les Forces armées royales et le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM).
La tenue de ce sommet, sur haute décision du roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’état-major général des Forces armées royales (FAR), et dans le cadre du Plan global de coopération militaire maroco-américaine, a pour finalité de promouvoir une approche concertée entre les Etats-Unis, le Maroc et les représentants des différents Etats africains.
«Ce symposium annuel des communications a connu la participation de 22 pays de l’Afrique, en plus de représentants de différentes organisations internationales. Différents ateliers ont été organisés en marge de ce sommet en vue d’approfondir la réflexion sur la cybersécurité, la modernisation et la valorisation des capacités de télécommunications et des systèmes d’information et de communication», précise le colonel-major M’Hamed Lacharai, inspecteur des transmissions de l’état-major général des FAR.
Autre thématique abordée lors de ce sommet à huis clos, la mise en œuvre d’une «interopérabilité des FAR avec leurs alliés américains et partenaires africains à l’occasion des opérations multinationales», note un communiqué des FAR. «C’est une occasion pour consolider nos relations avec le Royaume du Maroc. Nous devons travailler ensemble dans le domaine de la cybersécurité et profiter, au passage, des retours d’expériences pour mettre en œuvre une approche concertée en la matière», souligne pour sa part le colonel Jesse Phillips, directeur du commandement, du contrôle, de la communication et des systèmes d’information de l’AFRICOM.

360

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus