12.4 C
CASABLANCA, MA.
28 février 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEFlash InfosgouvernementMONDETECHNOLOGIE

La construction du Gazoduc Nigeria-Maroc débutera en 2024

Dans le cadre d’une initiative géopolitique et économique majeure, le ministre d’État nigérian chargé des ressources pétrolières a annoncé que la construction du Gazoduc Nigeria-Maroc en présence de l’ambassadeur marocain à Abuja. Ce projet vise non seulement à transporter du gaz, mais également à stimuler le développement économique et renforcer les liens entre les pays de la région.
Le Gazoduc Nigeria-Maroc, dont la construction débutera en 2024, créera une véritable dynamique géopolitique en favorisant la coopération et l’intégration régionale. En reliant les ressources gazières abondantes du Nigeria aux marchés prometteurs du Maroc, ce projet a le potentiel de transformer le paysage économique de la région.
L’objectif principal de ce gazoduc n’est pas simplement de transporter du gaz, mais également de créer des opportunités de développement pour les pays situés entre le Nigeria et le Maroc en matière d’approvisionnement énergétique. Le gaz naturel, une ressource stratégique pour répondre aux besoins énergétiques croissants et à la transition vers des sources plus propres, sera acheminé vers les pays traversés, tels que le Niger, le Bénin et le Tchad, offrant ainsi des perspectives économiques encourageantes.
L’ambassadeur du Maroc au Nigeria, Moha Ou Ali Tagma a souligné la portée géopolitique de ce projet en déclarant : « Le Gazoduc Nigeria-Maroc ne se limite pas à une simple infrastructure de transport, mais constitue un vecteur puissant pour la dynamisation socio-économique de toute la région. Il favorisera un développement harmonieux et équilibré, renforçant ainsi la stabilité régionale.«
Outre l’impact économique et géopolitique, le gazoduc créera également des opportunités d’emploi tout au long de sa construction et de son exploitation. Les secteurs de la construction, de l’ingénierie et de la logistique connaîtront une croissance significative, stimulant ainsi les économies locales et régionales. De plus, la présence continue de l’infrastructure du gazoduc favorisera de nouvelles industries et activités économiques, renforçant ainsi la diversification économique des pays traversés.
Cependant, des défis considérables devront être relevés pour réaliser ce projet de grande envergure. La mobilisation des financements nécessaires, la coordination des réglementations entre les pays impliqués et la sécurisation des infrastructures seront des aspects cruciaux à prendre en compte. Une collaboration étroite entre les gouvernements, les acteurs du secteur privé et les institutions régionales sera essentielle pour garantir le succès du gazoduc.
L’initiative du Gazoduc Nigeria-Maroc s’inscrit dans une tendance croissante de coopération Sud-Sud en Afrique, visant à renforcer les liens économiques et à promouvoir le développement équilibré du continent. Ce projet est le fruit d’une vision commune des deux gouvernements pour favoriser la prospérité et l’autonomie énergétique de la région.
Le Gazoduc comme lien entre le Maroc et l’Afrique de l’ouest
Le Roi Mohammed VI et l’ancien le président Muhammadu Buhari ont tracé depuis 2016 le chemin de ce que devrait être la relation entre les deux pays, qui ont tous les atouts pour être une locomotive pour l’Afrique.
Le Maroc et le Nigéria sont très proches, historiquement, géographiquement et culturellement, et leurs relations remontent à plusieurs siècles, à l’époque où les royautés du Borno, du Sokoto et de Kano entretenaient des relations très profondes avec le Maroc, notamment avec les villes de Marrakech et de Fès, a expliqué en 2022, Moha Ou Ali Tagma au quotidien nigérian “Daily Trust”.
Sur cette base, et en raison de leurs choix politiques et sociaux similaires et des impératifs de développement économique et social des deux pays, ils ont construit un partenariat gagnant-gagnant exemplaire, a souligné l’Ambassadeur.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus