21.8 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEFlash InfosMONDEPOLITIQUE

Les relations russo-africaines : un partenariat solide et prometteur (Vladimir Poutine)

Dans une déclaration récente, le président russe Vladimir Poutine a partagé sa vision de l’évolution des relations entre la Russie et l’Afrique. À l’approche du deuxième Sommet Russie-Afrique et du Forum économique et humanitaire Russie-Afrique qui auront lieu les 27 et 28 juillet à Saint-Pétersbourg, Poutine a souligné les bases solides et profondes sur lesquelles repose ce partenariat.
Le président russe a rappelé que la Russie a toujours soutenu les peuples africains dans leur lutte contre l’oppression coloniale, en offrant une assistance pour le développement des États et le renforcement de leur souveraineté et capacité de défense. Il a également souligné les accomplissements passés, tels que la construction de plus de 330 infrastructures et installations industrielles en Afrique, contribuant ainsi de manière significative au développement économique du continent.
Poutine a mis en avant la stabilité, la confiance et la bonne volonté qui caractérisent les relations entre la Russie et l’Afrique. Ce partenariat solide est basé sur des fondations durables et un engagement envers le développement économique des pays africains. Le président russe a souligné que les relations russo-africaines se poursuivront en tant que partenariat équitable, et que la Russie est prête à coopérer dans divers domaines pour les prochaines décennies du XXIe siècle.
Le deuxième Sommet Russie-Afrique et le Forum économique et humanitaire Russie-Afrique offriront une plateforme idéale pour renforcer davantage ce partenariat. Les sommets réuniront des chefs d’État et de gouvernement, des entrepreneurs, des universitaires et des personnalités publiques, créant ainsi un environnement propice aux discussions et à la collaboration en vue de promouvoir le développement mutuel.
Les domaines prioritaires de coopération pour les prochaines décennies incluront probablement les secteurs économique, scientifique, technologique, médical et de la sécurité. La Russie et l’Afrique pourront explorer de nouvelles opportunités de commerce, d’investissement et de transfert de technologies, ainsi que de coopération dans le domaine de la santé et de la sécurité.
La déclaration de Vladimir Poutine démontre l’engagement continu de la Russie envers le développement de relations mutuellement bénéfiques avec l’Afrique. Les discussions lors du sommet permettront aux dirigeants africains et russes de mettre en place des initiatives concrètes pour renforcer la coopération bilatérale et promouvoir une prospérité mutuelle.
Vladimir Poutine met en avant la volonté de la Russie de renforcer les relations russo-africaines à travers un partenariat basé sur la confiance, la stabilité et le développement économique mutuel. Les prochains sommets offriront une occasion précieuse de concrétiser ces engagements et de créer de nouvelles opportunités pour les deux parties.
Dans sa déclaration, le Président Vladimir Poutine a souligné l’importance de l’approvisionnement alimentaire pour le développement socio-économique et la stabilité politique des pays africains. Il a déclaré que la Russie avait toujours accordé une attention particulière à l’approvisionnement en céréales tels que le blé, l’orge et le maïs des pays africains.
Malgré les sanctions imposées aux exportations russes, qui compliquent la logistique des transports, les accords d’assurance et les paiements bancaires, la Russie a réussi à fournir 11,5 millions de tonnes de céréales à l’Afrique en 2022. De plus, près de 10 millions de tonnes supplémentaires ont été livrées au premier semestre de 2023.
Poutine a critiqué le soi-disant « accord sur les céréales », qui était supposé contribuer à la sécurité alimentaire mondiale, réduire la menace de la faim, et aider les pays les plus pauvres d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Cependant, il a accusé l’Occident d’avoir utilisé cet accord pour enrichir de grandes entreprises américaines et européennes, qui exportaient et revendaient des céréales provenant de l’Ukraine.
Selon les chiffres cités par Poutine, sur une période d’environ un an, 32,8 millions de tonnes de céréales ukrainiennes ont été exportées dans le cadre de cet accord. Il a noté que plus de 70 % de ces exportations étaient destinées aux pays à revenu élevé et intermédiaire de la tranche supérieure, y compris dans l’Union européenne, tandis que des pays comme l’Éthiopie, le Soudan, la Somalie, le Yémen et l’Afghanistan n’ont reçu que moins de 3 % des fournitures, soit moins d’un million de tonnes.
Cette déclaration de Poutine met en évidence les inégalités dans la distribution des céréales et souligne l’engagement de la Russie à continuer de fournir un approvisionnement alimentaire fiable et équitable aux pays africains et aux régions en développement.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus