21.8 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSBUSINESSFlash InfosgouvernementMONDESANTESOCIETE

Le Maroc vise le marché mondial du cannabis après la légalisation

Le Maroc veut devenir un acteur mondial dans le domaine du cannabis à des fins médicales, cosmétiques et industrielles. À cette fin, le Royaume a adopté une loi en 2021 légalisant la culture et le commerce de ce cannabis. Cette loi vise à améliorer les conditions de vie des milliers d’agriculteurs qui cultivent du cannabis, mais aussi à créer de nouveaux emplois dans les régions où les plantations de cannabis sont autorisées. Pour réguler le secteur, une Agence Nationale de Régulation des Activités Cannabis (ANRAC) a été créée et est chargée de mettre en œuvre la stratégie de l’État.
Le Maroc adopte une loi pour légaliser le cannabis à des fins médicales, cosmétiques et industrielles Maroc. La nouvelle loi a pour objectif d’améliorer le sort des milliers d’agriculteurs qui vivent de la culture du cannabis, ainsi que de créer de nouvelles opportunités d’emploi dans les zones avec lesquelles la culture du cannabis est permise.
Le Maroc est l’un des plus grands producteurs de cannabis au monde. Selon le ministère de l’Intérieur, la superficie sur laquelle la plante est cultivée est passée de 134 000 hectares en 2003 à 47 000 en 2015.
Selon La Vie Éco, la légalisation n’est pas seulement motivée par des motifs socio-économiques, mais aussi par l’ambition de participer au marché mondial du cannabis, en forte croissance. Les recherches montrent que le marché du cannabis médical atteindra 14 milliards de dollars d’ici à 2022.
Cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir. Le marché croît d’environ 22 % par an. Certains experts prédisent que le marché dépassera 16 milliards de dollars d’ici à 2023 et près de 66 milliards de dollars d’ici à 2030.
D’autres prévisions sont encore plus optimistes, estimant que le marché mondial atteindra plus de 230 milliards de dollars, dont un tiers au niveau mondial au cours des cinq prochaines années. L’Europe représenterait 60 % de la croissance du marché.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus