19 C
CASABLANCA, MA.
28 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEAlgérieFlash InfosMONDEPOLITIQUESOCIETE

L’Iran accuse la France de « soutenir des groupes terroristes »

Dans une réplique cinglante émise via Twitter, Nasser Kanani, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a fermement condamné la tenue de cet événement sur le sol français. L’Iran reproche ainsi à la France de fournir une tribune à des groupes qualifiés de terroristes, plutôt que de « s’amender pour ses erreurs passées consistant à soutenir les meurtriers du peuple iranien« . Une prise de position qui vise à ébranler la crédibilité de la France en matière de lutte contre le terrorisme ?
En tout cas, le gouvernement iranien ne s’est pas arrêté là et a fait référence aux émeutes récentes qui ont secoué la France, suite à la mort tragique du jeune Nahel, âgé de 17 ans, tué par un policier lors d’un contrôle routier. Dans un jeu rhétorique, Kanani a rappelé à la France que ses priorités devraient être de répondre aux besoins de son propre peuple plutôt que de s’immiscer dans les affaires intérieures de l’Iran.
Il convient de noter que les Moudjahidine du peuple, un groupe formé dans les années 1960 avec pour objectif de renverser le régime du chah en Iran, sont considérés comme des « traîtres » dans leur pays d’origine en raison de leurs liens passés avec l’ancien régime irakien de Saddam Hussein lors de la guerre Iran-Irak. Contraints à l’exil, les membres de l’OMPI ont trouvé refuge dans divers pays, dont la France où ils se sont établis à Auvers-sur-Oise sous la direction de leur chef emblématique, Massoud Radjavi. Cependant, l’organisation a été expulsée ultérieurement de la France.
Cette affaire prend une tournure internationale avec l’intervention des autorités albanaises, qui ont perquisitionné l’un des campements de l’OMPI le 20 juin dernier. Les autorités albanaises soupçonnent le groupe d’être impliqué dans des cyberattaques contre des organismes étrangers. Téhéran, quant à lui, considère cette opération comme « louable » et a même annoncé que l’Iran avait reçu certains des disques durs saisis par l’Albanie, lançant ainsi une enquête pour récupérer les données qu’ils contiennent.
Ces tensions croissantes entre l’Iran et la France mettent en évidence les divergences politiques et les différends persistants qui les opposent. L’implication de personnalités internationales de premier plan dans la réunion de l’OMPI près de Paris ajoute une dimension supplémentaire à la confrontation diplomatique en cours. La situation exige une attention soutenue, alors que les relations bilatérales continuent de se détériorer et que les implications régionales et internationales de ces tensions se développent. Les conséquences de cet épisode délicat auront un impact significatif sur l’équilibre des forces et les dynamiques géopolitiques dans cette région cruciale du globe.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus