19 C
CASABLANCA, MA.
28 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEAlgérieMONDEPOLITIQUESAHARA MAROCAINSOCIETE

Macron déclare ne pas savoir d’où viennent les tensions avec le Maroc

Les relations entre les Maroc et la France se sont invitées à la conférence de presse président français Emmanuel Macron, tenue lundi en préparation de son voyage en Afrique centrale qui débute ce mercredi. Après avoir réaffirmé son « souhait est de continuer avec le Maroc », Macron déclare ne pas savoir d’où viennent les tensions avec le Maroc.
Le président français Emmanuel Macron dit ne pas savoir d’où viennent les tensions avec le Maroc. Cependant, il est convaincu qu’ « il y a beaucoup de gens qui ont intérêt » à ce que les relations franco-marocaines échouent.
Le président français a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse à l’Élysée à Paris lundi. Le point de presse a eu lieu à la veille d’une tournée en Afrique centrale et a été consacré aux relations tumultueuses entre son pays et ses anciennes colonies africaines.
La France est en crise ouverte avec ses deux principaux partenaires maghrébins : le Maroc et l’Algérie. Les deux pays n’ont plus d’ambassadeurs à Paris. Rabat a officiellement mis fin aux fonctions de Mohamed Benchaaboun le 19 janvier. De son côté, l’Algérie a rappelé son ambassadeur pour consultations le 8 février   à la suite de l’exfiltration de la journaliste militante franco-algérienne Amira Bouraoui. C’était la deuxième fois en peu de temps qu’Alger rappelait l’ambassadeur par mécontentement.
« Mon souhait est vraiment de continuer avec le Maroc », a déclaré Macron. Le chef de l’Etat français dit en avoir parlé avec le roi du Maroc Mohammed VI. « Nous avons eu plusieurs conversations, il y a des relations personnelles qui sont amicales et elles le resteront. Mais il y a toujours des gens qui essaient de mettre en lumière des incidents, des scandales au Parlement européen », a-t-il ajouté.
« Est-ce l’œuvre du gouvernement français ? Non ! La France a-t-elle mis de l’huile sur le feu ? Non ! », a insisté Macron. Malgré les polémiques, il espère poursuivre la relation avec le Maroc.
Cependant, la déclaration de Macron est en contradiction avec celle de Lahcen Haddad, président de la commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne (UE). Le diplomate avait ouvertement accusé le député français Stéphane Sejourné, président du groupe Renew, d’être l’architecte de la résolution controversée de l’UE contre le Maroc. L’homme politique français travaille en étroite collaboration avec Macron et est également secrétaire général de LREM, le parti de Macron.
Lors de la conférence de presse, Macron a esquivé la question sur la date de sa visite prévue au Maroc. La visite a été annoncée en janvier puis reportée en février. A ce jour, aucune date n’est annoncée par l’Elysée qui, depuis est la seule à annoncer des dates.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus