19 C
CASABLANCA, MA.
28 mai 2024
ACTUALITÉSFlash InfosSOCIETE

Les médias français ou le chaos

Par Dr.Fahd Benslimane
Notre pays a été meurtri par un séisme dans l’une des régions les plus difficiles d’accès au Maroc. Alors qu’un déploiement sans précédent des équipes de secours se mettaient en  place et qu’une vaste chaîne de solidarité s’organisait, certains médias français ont    focalisé leur communication sur la nécessité suprême d’envoyer l’aide proposée par la    France.
Le Maroc s’active à chercher des survivants, le Maroc enterre ses morts et soigne ses blessés, mais en plus de cela, il doit faire face aux caprices de certains « experts » des médias français : pourquoi a-t-on fait venir les Espagnols et les Britanniques mais pas les français ? Les Qataris et les Émiratis sont à peine mentionnés.
Pire, sur la chaîne BFM TV, la journaliste s’est évertuée, dimanche soir, à poser des questions aux envoyés spéciaux pour démontrer l’absolue nécessité de faire venir les seuls et uniques sauveurs : Les équipes françaises.
« Que vous disent les pauvres gens que vous avez rencontrés à 4000 mètres d’altitude ? En veulent-ils aux secours marocains qui ne sont pas arrivés ? Pensent-ils que l’aide internationale serait la bienvenue ? » (!!!)
Au final, l’envoyé spécial a exprimé son admiration face à la résilience des habitants de cette région, l’un d’eux a rapporté les propos « étonnants » d’une femme : « …elle a perdu sa maison et deux de ses enfants, elle était résignée mais avait confiance dans son Roi qui allait envoyer des secours et de l’argent », On sentait l’envoyé spécial tomber des nues… mais pour madame la journaliste, dire qu’une victime a confiance en son Roi n’est pas dans la ligne éditoriale de BFM TV. Doit-on s’attendre à ce que l’envoyé spécial en question soit démis de ses fonctions comme l’a été monsieur Rachid M’Barki, journaliste chez BFMTV qui a été censuré en Février 2023 par sa hiérarchie pour avoir dit sur antenne : « le Sahara marocain » ? Il y a décidément plusieurs lectures à l’usage de la liberté de la presse en France.
Eh oui, après Dieu, les victimes s’en remettent à leur Roi, n’en déplaise à certains « amis français » du Maroc qui ont eu l’indécence de comparer les Marocains à une plante de la famille des Asteraceae « Les Marocains sont sujets à l’héliotropisme car ils se tournent vers le Roi comme les tournesols se tournent vers le soleil ». C’était du temps de Feu Hassan II. La métaphore était grossière et un collectif d’intellectuels dont  la journaliste Samira Sitaïl s’était fendu d’un communiqué acerbe envers l’auteur de cette comparaison.
Aujourd’hui, des experts comme monsieur Ulysse Gosset nous expliquent que l’humain doit primer sur le politiques. Merci pour cette appréciation monsieur Gosset.
Suggérez-vous que des vies ne pourraient être sauvées QUE par des secouristes français ? C’est anti-éthique pour ne pas dire grossier car c’est un shortcut sournois qui sous-entend que nous laissons volontairement mourir des victimes sous les décombres parce que le Roi veut donner une leçon au Président Macron. Vous vous entendez parler monsieur Gosset quand vous dites « C’est le moment de normaliser les relations entre les deux chefs d’États » ? Un peuple est en détresse et vous ne faites pas mieux que Condoleezza Rice quand elle a qualifié le tsunami en Indonésie de « Great opportunity »
Les médias ont une responsabilité éthique dans pareilles catastrophes : ils doivent rapporter les faits en accordant autant d’attention à la moitié pleine qu’à celle vide du verre. C’est ce que font les médias d’autres pays notamment les USA. Pourquoi ne parlez-vous pas monsieur Gosset de la grande expertise de l’armée marocaine dans la gestion des catastrophes naturelles ? de la vocation humanitaire que lui a donné feu Hassan II depuis sa création ? des innombrables missions qu’elle a menées en Afrique , au Moyen Orient , au Kosovo et j’en passe ? Pourquoi omettez-vous de dire que les Forces Armées Royales ont piloté plus de missions humanitaires que participé à des guerres? Regardez CNN et inspirez-vous en.
Vous êtes expert politique international Monsieur Gosset, vous évoquez sans cesse la brouille entre Sa Majesté le Roi et le Président Macron. Pourquoi n’allez-vous pas au fond du problème ? Donnez-nous votre avis d’expert politique sur le Sahara marocain! La France est le pays de la liberté de pensée et de parole, pour quel motif ne débat-on pas du plus vieux conflit en Afrique qui impacte la sécurité en France et en Europe? Que pense l’expert politique que vous êtes de la création d’un État dans le désert entre le Maroc et la Mauritanie? Rappelez-nous combien de jeunes français ont payé de leur vie l’intervention militaire française au Mali ?
Ne pensez-vous pas que la France a payé un lourd tribu dans un no Man’s land pour rajouter une république fantoche dont les chefs militaires détournent l’aide humanitaire payée par le contribuable français pour être vendue sur les marchés de contre bande en Mauritanie? L’ensemble des experts politiques français savent qu’une commission du Parlement européen a prouvé que des millions d’euros d’aide européenne sont détournés pour l’achat de biens immobiliers en Europe par les chefs de guerre du Polisario. Pourquoi vous ne le dites pas sur les plateaux de TV? Où est votre freedom of speach ?
Pourquoi autant de Kingdom of Morocco bashing? N’y a-t-il d’autres sujets sur le Kingdom que celui de la construction sans normes antisismiques moyennant du bakchich? N’allez pas croire que je fais partie de l’establishment et que je regarde ce qui se passe dans mon pays du haut d’une tour d’ivoire. Je suis moi-même victime de la non-réaction des pouvoirs publiques marocains puisqu’une construction non autorisée, en plein Casablanca s’est fait adosser à mon lieu de travail et que la commission de contrôle de la ville a constaté, dans un document officiel, que « des travaux sans autorisations ont été réalisés fragilisant la structure de la résidence, ce qui constitue un risque et un danger pour les occupants». Malgré la transmission d’un procès-verbal aux autorités habilitées à implémenter la loi et malgré les courriers adressés aux Caid, Gouverneur, Wali, président de l’agence urbaine de Casablanca, ministre de l’intérieur et la ministre de l’urbanisme, j’ai dû me tourner vers la justice pour porter plainte contre toute la chaîne de commande du ministère de l’intérieur à Casablanca. Il s’agit peut-être d’un cas de corruption d’agents d’autorités, mais vous devez savoir que des incidents similaires existent partout, y compris en France. Comme vous savez qu’au Maroc, des têtes tombent régulièrement au plus haut niveau de l’État et que certains de nos ministres corrompus connaissent le même sort qu’un certain ministre de Budget et de l’Économie sous le Président Hollande.
Les premiers habitants des sommets de l’Atlas ont dû s’adapter à des conditions de vie rudes. Leurs descendants construisent leurs habitations selon des techniques ancestrales. Les habitants de ces montagnes doivent bénéficier des mêmes progrès techniques que leurs concitoyens citadins. Il existe cependant une hiérarchie immuable bien connue en neuroscience : Nous appréhendons le monde du général vers le particulier. Ce réflexe se retrouve dans les manuels les plus up to date de médecine : face à l’urgence, on dirige l’attention vers la majorité, et dans cette majorité, on dirige l’attention vers les patients qui ont une chance de survivre d’abord. C’est malheureux mais c’est ce qui se fait partout et dans tous les domaines, y compris sécuritaire. C’est ainsi que se développe la stratégie d’un pays : on ne commence pas l’anti-sismique dans un village à 3000 mètres d’altitude, sinon le général Lyautey et ses successeurs l’auraient déjà fait.
Les médias français peuvent continuer à envoyer des journalistes par drone voire les « téléporter » par satellite sur le sommet de la dernière montagne où se trouve le dernier animal domestique pour être sûr d’arriver avant les secouristes et faire la Une de BFM TV. Cela donnera du grain à moudre aux « experts » en manque de sujet . En aucun cas cela ne détournera l’attention de nos experts de leur priorité suprême : agir dans l’ordre pour servir au mieux le citoyen.

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus