23.6 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSFlash InfosgouvernementSOCIETE

Présentation à Rabat de l’ouvrage collectif: « Code de la famille: situation actuelle et exigences de la réforme »

Un ouvrage collectif intitulé « Code de la famille: situation actuelle et exigences de la réforme » a été présenté, samedi à Rabat, lors d’un colloque organisé par le Centre Souss-Massa pour les Études juridiques et judiciaires modernes.
Ce livre est le fruit des travaux d’un précédent colloque organisé par ledit Centre les 4 et 5 novembre 2022 à Agadir, et auquel ont contribué nombre d’acteurs dans les domaines juridique, religieux, académique et des droits de l’Homme.
Les participants à la rencontre de ce samedi ont relevé que 20 ans après la promulgation du Code de la famille, des défaillances ont été constatées dans la mise en œuvre de certaines de ses dispositions, rendant nécessaire d’engager de nouveau une réflexion collective au niveau national en vue d’une révision qui rend justice à la famille et aux valeurs de la société marocaine.
L’ancien ministre de la justice et professeur émérite à l’Université Mohammed V de Rabat, Mohamed Drissi Alami Machichi, a relevé que les pratiques de mise en œuvre, à la lumière de l’évolution des coutumes de la société, et courants de la pensée, ont démontré l’impératif d’une révision et d’un amendement de certaines dispositions, tel que cela a été affirmé dans le discours de SM le Roi du 30 juillet 2022.
De son côté, Dr Soufiane Darouich, ancien président du tribunal de première instance d’Oujda, a noté qu’en dépit de l’équilibre que le Code de la famille a apporté au niveau des droits de toutes les composantes de la famille, lequel a été déjà un “tournant historique”, son application sur le terrain pendant près de deux décennies a montré que « des contenus de certaines de ses dispositions ne sont plus compatibles avec le rythme d’évolution de la société ».
Pour sa part, l’ancienne ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité, Nouzha Skalli, a souligné que le débat autour de la révision du Code de la famille devrait être empreint d’ouverture et de modération en vue d’amender les dispositions dont l’application à montré des dysfonctionnements.
Selon elle, la révision devrait se faire dans le respect de la Constitution et permettre de rendre justice aux femmes et de leur accorder les droits que leur garantit la Loi fondamentale.
Ont pris part à ce colloque plusieurs professeurs universitaires et acteurs ayant contribué à cet ouvrage collectif, dont Mustapha Benhamza, Driss Fakhouri, Malika Ben Radi, Amina Bouayach, Brahim Bahmani, Ahmed Id Lafkih, Samir Ait Arjdal, Bensalem Oudija, Mohamed Amine Benabdellah et Abdellatif Ouammou.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait adressé une Lettre au chef du gouvernement relative à la révision du Code de la famille qui vient concrétiser la décision Royale annoncée par SM le Roi dans le Discours du Trône de l’année 2022 et traduire la Haute sollicitude que le Souverain ne cesse d’accorder à la promotion des questions de la femme et de la famille en général.
Avec MAP

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus