21.3 C
CASABLANCA, MA.
26 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEFlash InfosMONDEPOLITIQUESOCIETESPIRITUALITÉ

Le Caire: Début de la session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe pour l’examen des développements en Palestine

Les travaux de la réunion d’urgence du Conseil de la Ligue arabe au niveau des délégués permanents ont débuté, mardi au Caire, pour examiner les développements dans la ville de Jénine en Cisjordanie.
Le Maroc est représenté à cette réunion par M. Ahmed Tazi, Ambassadeur du Maroc en Égypte et Représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe. La réunion s’attardera sur les développements dans la ville de Jénine durant les deux derniers jours, ainsi que sur les moyens d’arrêter les opérations militaires israéliennes et de traduire la solidarité arabe en actions concrètes visant à assurer la préservation du peuple palestinien et le soutien à sa résistance.
Le conseil de la Ligue arabe discutera, également, des mesures arabes à prendre face à cette grave agression de l’armée d’occupation, ayant forcé les résidents du camp à quitter nuitamment leurs domiciles. Le Conseil devrait, dans ce sens, présenter une résolution concrétisant l’action arabe pour mettre fin à cette agression et forcer Israël à se retirer immédiatement de Jénine et de son camp, et arrêter ses mesures unilatérales.
Les forces israéliennes ont pris d’assaut, hier (lundi), le camp de réfugiés de Jénine avec plus de 1.000 soldats soutenus par des avions de guerre et des drones. Ils ont bombardé le camp à balles réelles, tuant 10 Palestiniens et blessant 100 autres, détruit de nombreuses maisons et infrastructures civiles et causé des coupures d’électricité et d’eau.
Ainsi, le président de la réunion, Muhammad Mustafa Orfi, délégué égyptien à la Ligue arabe, a averti que ce qui se passe à Jénine serait à même de réduire considérablement les chances de relancer le processus de paix et entraverait les efforts déployés pour parvenir à la paix et au règlement nécessaires tant voulus par les peuples de la région et le monde entier.
Il a exprimé son aspiration à ce que les résultats de la réunion reflètent de manière adéquate les positions de tous les États membres, conformément à la position arabe unifiée sur la question palestinienne, incarnée par les résolutions rendues par le Conseil de la Ligue à différents niveaux.
Muhammad Mustafa Orfi a insisté que la solution à deux États souhaitée par toutes les parties ne serait atteinte que par la création d’un État palestinien indépendant, souverain et viable, sur la base des frontières du 4 juin 1967 et avec Al-Qods-Est comme capitale.
Avec MAP

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus