21.8 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEFlash InfosMONDEPOLITIQUESOCIETE

Sénégal: La décision de Macky Sall de renoncer à un nouveau mandat, saluée aux niveaux national et international

La décision annoncée lundi soir par le président de la République du Sénégal, Macky Sall, de ne pas briguer un nouveau mandat à l’élection présidentielle prévue pour le 25 février 2024, a été saluée par des acteurs politiques du pays et aussi au niveau international.
Dans un communiqué, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) a salué cette décision « courageuse » et félicité le chef de l’Etat pour avoir déclaré qu’il n’allait pas se présenter au prochain scrutin présidentiel de 2024.
« Nous félicitons le président pour sa décision courageuse, qui doit permettre au peuple sénégalais de renforcer son unité et de continuer à progresser sur le chemin de la démocratie. Nous sommes convaincus que, dans le prolongement du Dialogue national qu’il a initié, cette décision contribuera à préserver la sérénité et la paix dont notre pays a tant besoin et à garantir des élections justes et transparentes » , a écrit le PDS dans ce communiqué publié mardi.
Par ailleurs, ladite formation politique appelle les Sénégalaises et les Sénégalais attachés au respect des libertés et de l’État de droit, à la stabilité et à la prospérité du pays à rejoindre Karim Wade, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade et à soutenir sa candidature. « Karim Wade incarne pour le Sénégal le renouveau politique et une ambition forte, fondée sur le développement économique, la justice sociale et la préservation des acquis démocratiques« , a souligné le Parti démocratique sénégalais.
De son côté, l’activiste et militant des droits de l’homme, Alioune Tine, fondateur du think tank « Afrika Jomcenter« , basé à Dakar, a félicité le Président Macky Sall « pour avoir montré que c’est un homme d’honneur qui respecte sa parole« , notant qu’ »une grosse bombe vient d’être désactivée avec la décision historique de Macky Sall ».
Pour le fondateur du think tank Afrika Jomcenter, il faut continuer à travailler pour renforcer la paix et la stabilité dans le pays. « Il n’est jamais trop tard pour bien faire, la décision de Macky va contribuer à apaiser un climat politique très lourd« , a-t-il souligné.
Pour sa part, l’artiste et célèbre chanteur sénégalais, Youssou Ndour, a salué cette décision « historique » et le courage du chef de la coalition Benno Bokk Yakara. « Un Très grand Président tu l’es, un Chef d’Etat incomparable tu le resteras« , a écrit Ndour sur les réseaux sociaux, ajoutant: « Tu viens d’honorer tout un peuple et toute l’Afrique. Tu es venu par la grande porte, et tu laisses à jamais ton nom en lettre d’or sur la grande porte de notre Nation« .
L’opposant Khalifa Sall, ancien maire de Dakar et candidat déclaré à la présidentielle de 2024, a salué « une belle décision » de Macky Sall.
La décision du président de la république fait la Une de tous les journaux locaux de ce mardi. « Macky, quelle grandeur! », « Macky sort par la grande porte », « Macky au panthéon des grands hommes« … titrent les quotidiens dakarois.
Au niveau international, le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, s’est félicité, pour sa part, de la décision de Macky Sall de ne pas briguer un 3e mandat, notant qu’elle constitue « un exemple très important pour son pays et pour le reste du monde« .
« Je voudrais exprimer ma profonde estime pour le Président Macky Sall du Sénégal et pour les qualités d’homme d’état dont il a fait preuve. Sa décision constitue un exemple très important pour son pays et pour le reste du monde« , a twitté le SG de l’ONU.
Au niveau africain, le président du Niger Mohamed Bazoum, a salué l’annonce faite par le président Macky Sall, de ne pas se présenter pour un troisième mandat lors de la présidentielle de février 2024, mettant fin à un suspens qui a duré plusieurs mois.
« Je salue l’annonce faite ce soir par le président du Sénégal Macky Sall« , a écrit le président nigérien dans un tweet.
« Je formule le vœu que cette décision mûrement réfléchie apaise définitivement le climat politique dans ce pays frère« , a-t-il ajouté.
Pour sa part, l’ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou, a tweeté que « le président Macky Sall vient de faire preuve d’une grande intelligence politique« .
« Ainsi, le Sénégal reste un des porte-flambeaux dont la flamme éclaire notre continent« , a-t-il souligné.
De son côté, le président de la Guinée-Bissau, un pays voisin du Sénégal, Umaro Sissoco Embaló, également Président de l’Autorité des Chefs de l’État et de Gouvernement de la CEDEAO, a partagé ses impressions sur Twitter, révélant qu’il avait eu un long entretien téléphonique avec Macky Sall.
Dans son tweet, Umaro Sissoco Embaló a écrit : « Je viens d’avoir un long entretien téléphonique avec mon grand frère le Pdt Macky Sall. » « Je salue avec fierté sa décision courageuse de grand Homme d’Etat. On peut succéder à Macky Sall mais il est difficile de le remplacer. Je souhaite au peuple Sénégalais de continuer sur les voies de la paix et du progrès.« , a-t-il écrit.
Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, quant à lui, a salué « une décision sage et salutaire ». « J’exprime mon admiration au grand homme d’Etat qu’il est d’avoir privilégié l’intérêt supérieur du Sénégal et de préserver ainsi le modèle démocratique sénégalais qui fait la fierté de l’Afrique« , a-t-il déclaré.
Le président Macky Sall, a annoncé, lundi soir à Dakar, dans un message adressé à la Nation qu’il ne serait pas candidat à un troisième mandat lors de la présidentielle du 25 février 2024.
« Ma décision longuement et mûrement réfléchie est de ne pas être candidat à la prochaine élection du 25 février 2024« , a déclaré le chef de l’Etat dans son message à la Nation diffusé sur la télévision publique sénégalaise RTS.
« Après avoir écouté et reçu tous les soutiens de la troisième candidature, ma décision longuement et mûrement réfléchie est de ne pas être candidat à la présidentielle de février 2024 même si la révision de la Constitution de 2016 me donne le droit de poser ma candidature« , a-t-il expliqué .
« Le Sénégal dépasse ma personne… J’avais dit en 2019 que mon mandat de 2019 est mon dernier mandat. Je respecte les Sénégalais et je reste digne de ce que j’avais dit« , a insisté le président de la République.
Après son discours à la nation pour se prononcer sur sa décision de se présenter ou pas à l’élection présidentielle de 2024, Macky Sall s’est offert lundi tard dans la nuit un bain de foule au Palais de la République.
Le dirigeant sénégalais a été accueilli par de nombreux citoyens venus à l’entrée du Palais présidentiel l’acclamer pour cette décision historique.
Elu en 2012, réélu en 2019, Macky Sall avait fait réviser la Constitution en 2016. Elle stipule que « nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs », mais il expliquait que cela ne le concernait pas puisqu’il avait exercé son premier mandat avant la réforme.
Avec MAP

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus