24.6 C
CASABLANCA, MA.
7 octobre 2022
ACTUALITÉS AFRIQUE Algérie Flash Infos MONDE POLITIQUE SAHARA MAROCAIN SOCIETE

ALERTE À ADDIS-ABEBA, LE MAROC VA-T-IL METTRE « KO » L’ALGÉRIE ET SES SOUTIENS RÉSIDUELS ?

Y’AURA-T-IL UN SURSAUT DE L’UA POUR DIRE LE DROIT ET RENDRE JUSTICE, EN ÉVINÇANT LA « RASD » DE SES RANGS AU 34-IÈME SOMMET DU 06-07 FÉVRIER 2021 À ADDIS-ABEBA ?

 

   Paradoxalement, à quelques jours du 34-ième Sommet de l’UA à Addis-Abeba, Abdelaziz Jerrad et Sabri Boukadoume s’activent plus pour éviter à leur pays une humiliation sur le Sahara marocain. Sauf qu’à ce jour, rien n’est moins sûr avec un peuple en effervescence et qui ne porte pas le régime militariste haineux en bonne estime. S’ajoutant, surtout, à celle qu’il manifeste à l’égard de ses frères marocains. C’est même un avertissement en subliminaire pour les Généraux, au vu du gourdin diplomatique que plus de 38 pays africains cachent derrière leur dos. Mais, pourquoi le pouvoir à Ksar Almouradia d’Alger flanqué de ses Généraux incultes et rancuniers, s’abuse-t-il sur le sens de la dynamique amorcée pour l’exclusion de la « rasd » de l’UA ? Pourquoi l’a-t-il interpreté de manière légère voire inexacte, ne sachant que l’UA adopte déjà une attitude bienveillante à l’égard du Maroc ? N’est-ce, cela qui fait assurer par la Commission de l’UA présidée par Moussa FAKI Mahamat que la séance plenière ne mettra pas de chicanes sur la voie de la procédure de cette exclusion ?
       D’ailleurs, c’est ce que relèvent dans des expressions diverses beaucoup de diplomates et journalistes africains non corrompus, se montrant très durs envers l’algérien Smail Charqui le squateur-fabulateur et usurpateur-falsificateur. Néanmoins, si l’on se place dans le chrono déjà lancé d’exclusion de la « rasd », il n’y aura pas lieu de tenir compte de l’esprit des Généraux vert-kaki. Même si, ils sont dans l’option du tout ou rien, usant encore du concept désuet de la décolonisation. Dont, ils en espèrent avoir des accords avec la Russie, qu’à présent, elle, elle a d’autres chats à fouetter en cherchant à se rapprocher des capitales européennes pour diminuer leur impact diplomatique sur la Crimée. Voilà pourquoi, l’Algérie ne sachant qu’en cas de guerre directe avec le Maroc, le Kremlin déclinera tout resserrement avec elle au détriment du Maroc. Parce qu’il a le pressentiment que le Maroc a pris des mesures diplomatiques fortes, pour mettre « KO » l’Algérie et ses soutiens résiduels.
     Il est maintenant clair qu’après le retour triomphant du Maroc au sein de l’UA, il a chamboulé les consciences des dirigeants. Les appelant aujourd’hui à plus de justesse de dire le droit et lui rendre justice. Aussi, le fait nouveau créé par la reconnaissance des USA de la marocanité du Sahara, met en lumière la méfiance du Conseil de Sécurité de l’ONU vis-à-vis des aspirations non louables du pouvoir algérien au Sahara marocain.
Tant dans ses discours alambiqués et agissements suspects de ses Généraux dans Lahmada-Tindouf que dans ses mémorundums truqués sur la situation au Sahara marocain destinés à l’UA à l’UE et à l’ONU. Comme ça, l’on peut dire, l’optimisme que ce pouvoir égocentrique nourrit par l’option de la guerre fictive du Polisario, ne lui sert plus de duperie de la Communauté Internationale. Au contraire, ça ne le mettra pas en selle comme diffuseur de mensonges et répartiteur de fakes-news pour le compte de son protoplasme. Dès lors qu’aucun pays de l’UA, à l’exception de l’Afrique du Sud, ne s’abreuvera de cet élixir de l’outrance, ni négociera de traités d’assistance et encore moins conluera d’accords d’alliance avec lui. À bon entendeur, salut !

par Abdelaziz IKKROU

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus