23.6 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSFlash InfosMIGRATIONMONDEMRESOCIETE

Immigration: 17 Marocains tentent de s’enfuir après un atterrissage forcé à Rome

Un groupe de Marocains a voulu profiter d’un atterrissage d’urgence, à l’aéroport de Rome, d’un vol en provenance d’Istanbul et à destination de Tanger pour prendre la fuite. Un épisode qui n’est pas sans rappeler le coup spectaculaire des précurseurs de « l’immigration aérienne » en 2021 et la fascination que continue d’exercer l’Europe sur les jeunes et moins jeunes!
Après la mer, place au ciel. Les candidats à l’immigration irrégulière sont à l’affût des moindres occasions pour rejoindre le Vieux continent. Hier dimanche, le tarmac de l’aéroport de Rome était le théâtre d’une nouvelle tentative d’immigration irrégulière de la part de jeunes Marocains.
Selon la page Facebook « Moroccan Aviation », après l’atterrissage d’urgence d’un aéronef appartenant à la compagnie Air Arabia Maroc à l’aéroport de la capitale italienne, 17 Marocains ont tenté de prendre la fuite. La desserte qui assurait le trajet Istanbul-Tanger était dans la contrainte d’opérer cet atterrissage imprévu après qu’une passagère a été victime d’un malaise.

 

Profitant de cette situation de confusion et au moment où les secouristes prodiguaient des soins à la passagère en souffrance, les concernés ont tenté de s’échapper via la porte arrière. Il s’agit, selon la même source, de Marocains à qui l’on a refusé l’accès en Turquie et qui ont été renvoyés vers le Maroc. Seulement, la police italienne étaient aux aguets car l’incident n’est pas sans rappeler la fameuse affaire du « pateras aérien ».
Il s’agit du célèbre et spectaculaire épisode de fuite de voyageurs marocains à bord d’un vol Casablanca-Istanbul opéré par la même compagnie, à savoir Air Arabia, et dérouté vers l’aéroport espagnol de l’île de Palma de Majorque pour des raisons médicales.
Cet incident survient alors que l’épisode des imams-haragas est toujours vif dans les esprits. En effet, selon plusieurs sources médiatiques, treize prédicateurs marocains ont décidé de « prolonger » leur séjour en Europe au terme de leur mission à la fin du mois de ramadan.
Il s’agit d’une délégation mandatée par la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger, suite à un rigouerux processus de sélection pour accompagner les Marocains du monde durant ce mois de piété.

H24

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus