23.6 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUECÔTE D'IVOIREFlash InfosMONDEPOLITIQUESOCIETE

L’ambassadeur de Palestine appelle à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza

Abidjan, L’ambassadeur de l’Etat de la Palestine en Côte d’Ivoire, Abdal Karim Ewaida, a appelé jeudi 19 octobre 2023, lors d’une conférence de presse, à Abidjan, à un cessez-le -feu dans la bande de Ghaza et demandé la mise en place d’un couloir humanitaire, suite à la riposte israélienne contre les attaques du Hamas, ayant provoqué, depuis le samedi 07 octobre 2023, 3.000 morts dans la bande de Gaza, dont au moins 853 enfants.
Selon le diplomate palestinien, toute cette tragédie aurait pu être évitée.  » Au fil des années, les dirigeants palestiniens ont averti que la détérioration du statu quo imposé par l’occupation était intenable et que les violations continues et croissantes des droits du peuple palestinien par Israël, son mépris du droit international et ses tentatives de nier les droits et l’humanité de notre peuple, en plus d’enraciner une méthode d’impunité, conduiront à une escalade aux conséquences graves. La communauté internationale s’est, malheureusement, contentée de compter avec indifférence les victimes et les pertes de notre peuple », a-t-il indiqué, en présence de quelque membres de l’association des ambassadeurs arabes accrédités en Côte d’Ivoire.
Il a fait remarquer que l’argument moralement et juridiquement « erroné » qui justifie qu’Israël commette des atrocités sous prétexte de légitime défense doit être rejeté et condamné sans équivoque. Il ne s’agit pas de légitime défense et quiconque commet le crime d’agression en cours, en occupant la terre d’autrui, n’a aucun droit de le revendiquer, a-t-il précisé.
Pour lui, en menant ces actions, les choix d’Israël sont clairs et sans ambiguïté pour tous ceux qui veulent voir, car à chaque fois qu’Israël a choisi l’occupation, la colonisation et l’agression contre le droit du peuple palestinien à la liberté et à l’indépendance, il a utilisé la couverture internationale et les positions unilatérales pour justifier ses crimes qui contredisent les fondements des droits et de la morale.
Il a donc fait savoir que la responsabilité de mettre fin à cette agression qui se déroule jusqu’à présent incombe à la communauté internationale.
( AIP )

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus