12.3 C
CASABLANCA, MA.
28 janvier 2023
ACTUALITÉSAFRIQUEFlash InfosMONDEPOLITIQUERENCONTRESSOCIETETECHNOLOGIE

Pacte vert: Le nouveau né du partenariat historique Maroc-UE

Le partenariat historique instauré entre le Maroc et l’Union Européenne (UE), les porte vers une nouvelle démarche stratégique. Rabat et Bruxelles ont signé ce mardi, le tout premier partenariat vert sur l’énergie, le climat et l’environnement.
Dans ce même cadre, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a reçu ce 18 octobre à Rabat, le vice-président exécutif de la Commission Européenne et commissaire pour la politique d’action sur le climat, Frans Timmermans, en déplacement au Maroc.
Après avoir annoncé leur intention en juin 2021 lors de la retraite de Skhirat, et publié une déclaration conjointe suite à la réunion tenue à New York le mois dernier, entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le Vice-président de la Commission européenne, Haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, Rabat et Bruxelles lancent officiellement le premier partenariat Maroc-UE dans le cadre du Pacte vert.
L’activation d’un tel pacte constitue l’ouverture d’une porte riche d’opportunités, permettant ainsi l’exploitation des ressources renouvelables et la sécurisation de l’énergie, a souligne Akhannouch  lors de sa rencontre avec Frans Timmermans.
Il a, de même, mis l’accent sur l’importance de ce pacte pour faire avancer le chantier de la transition énergétique chez les deux partenaires.
De son côté, Nasser Bourita a relevé que ce « Partenariat Vert est important, et il a de l’avenir !.. Le Maroc ne s’y trompe pas… le Partenariat Vert est une évidence dans l’évidence« .
S’adressant ce mardi au vice-président exécutif, aux ministres et aux ambassadeurs de l’UE, Bourita a rappelé que ce pacte s’aligne parfaitement avec les hautes instructions royales puisqu’il « s’insère tout aussi naturellement dans les stratégies sectorielles nationales« .
Il ne s’agit surtout pas d’un « terrain inconnu » pour le Maroc mais d’un « nouveau levier dans notre partenariat global et multidimensionnel« , a-t-il affirmé.
Bourita a en outre indiqué que le Royaume fera de ce nouveau Partenariat un « outil aussi pionnier, aussi adaptatif et aussi productif« . Ce pacte représente un objectif mais pas « une fin en soi« , a-t-il encore souligné.
Les objectifs communs de cette initiative portent généralement sur la création d’une économie verte résiliante au changement climatique, la sécurisation des approvisionnements énergétiques et le développement d’un modèle de coopération durable avec les acteurs et partenaires internationaux pour s’engager davantage à atteindre les objectifs autour de la transition énergétique propre, mis en oeuvre lors de l’Accord de Paris.
Les réalisations ainsi que les acquis des deux parties « sont de nature à promouvoir une coopération renforcée entre le Maroc et l’Union européenne dans le cadre de leur action commune vers un Partenariat Vert« , justifie le communiqué de presse conjoint.
Les deux signataires avaient déclaré précédemment que « cet évènement, qui est une première étape clé, vient conforter la volonté commune du Royaume du Maroc et de l’Union européenne de renforcer leur relation stratégique et de longue date à travers le développement de nouveaux partenariats novateurs et mutuellement bénéfiques« .
Et d’ajouter que « ces partenariats viendront enrichir les mécanismes de dialogue et de coopération existants entre le Maroc et l’Union européenne et promouvoir les nouvelles ambitions définies par la Politique européenne de voisinage ainsi que les diverses priorités du Royaume« .
Ce faisant, note-t-on, l’UE reconnait à cet égard « le leadership du Roi Mohammed VI en matière de la lutte contre le changement climatique et sa Vision en faveur d’un développement durable et inclusif du Royaume et du continent africain« .
En effet, ce pacte représente l’engagement du Maroc et son ambition « favorisant la conception d’initiatives innovantes et la mise en place de projets d’envergure et structurants, capables d’accompagner les dynamiques induites par la transition verte« .

hespress

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus