21.3 C
CASABLANCA, MA.
26 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEFlash InfosMONDEPOLITIQUESOCIETE

“Frères d’armes: du combat pour l’indépendance africaine au serment du co-développement”, une rétrospective en photos de l’engagement constant du Maroc en faveur de l’Afrique

“Frères d’armes: du combat pour l’indépendance africaine au serment du co-développement” est l’intitulé d’un document édité par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, qui jette un éclairage historique sur l’engagement constant et infaillible du Maroc en faveur de l’indépendance et du développement de l’Afrique.
Publié à l’occasion de la Journée mondiale de l’Afrique (25 mai) qui coïncide cette année avec le 60ème anniversaire de la création de l’ex Organisation de l’unité africaine (OUA) ayant précédé l’Union africaine (UA), le document s’ouvre sur cet extrait du discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 64ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, le 20 août 2017: “L’engagement du Maroc à défendre les causes et les intérêts de l’Afrique ne date pas d’aujourd’hui. C’est plutôt une orientation immuable que Nous avons héritée de Nos Ancêtres, et que Nous continuons à conforter avec assurance et fierté”.
L’ouvrage propose une rétrospective, agrémentée de photos, cartes d’archives et autres documents historiques, des liens de fraternité et de solidarité que les Rois du Maroc ont toujours entretenus avec les pays du continent.
En photos, l’ouvrage passe en revue le soutien logistique, financier et politique que le Royaume n’a cessé d’apporter aux pays de l’Afrique, à commencer par la Conférence de Casablanca (1961) à l’occasion de laquelle les dirigeants des Indépendances africaines ont été accueillis en héros par feu SM Mohammed V, en passant par l’appui apporté par feu SM Hassan II à la lutte pour l’indépendance de l’Algérie.
Cette partie est illustrée par des photos-souvenirs montrant feu SM Hassan II aux côtés des leaders nationalistes algériens de l’époque et des cartes d’archives retraçant les itinéraires des convois marocains de livraison d’armes au FLN algérien, ou encore une photo des dirigeants des mouvements de libération africains réunis dans la ville d’Oujda en 1962.
Une photo immortalisant une visite privée au Maroc de l’ancien président et militant Sud-Africain Nelson Mandela, en 1998, accueilli par feu SM Hassan II, renseigne sur l’engagement ferme du Royaume aux côtés des mouvements africains de libération. En légende de cette photo titrée “Frères d’armes”, un témoignage de feu Mandela lui-même, reconnaissant que “les combattants de l’ANC ont été formés au Maroc, sous le règne de feu Mohammed V, et ont obtenu l’aide militaire et financière pour la lutte armée contre l’apartheid”.
Cet engagement sincère en faveur du continent et de ses causes n’a fait que se confirmer sous le règne de SM le Roi Mohammed VI qui, depuis Son accession au Trône de Ses glorieux ancêtres, a multiplié les initiatives et les nobles gestes envers l’Afrique.
Sous l’intitulé “Le serment du co-développement”, le document présente un panorama de photos immortalisant les visites royales dans nombre de pays du continent (Sénégal, Gabon, Guinée Équatoriale, Côte d’Ivoire…) qui ont enclenché une véritable dynamique de coopération tous azimuts au service du co-développement et de la prospérité partagée.
Une autre partie sur “Rabat, capitale des mouvements de libération africains” comporte une carte montrant de célèbres lieux de la capitale que des leaders nationalistes africains ont visités ou dans lesquels ils ont séjourné, au moment où le Maroc était un refuge sûr pour ces militants pourchassés par les forces coloniales.
La dernière page, “Une mémoire partagée”, propose une bibliographie d’ouvrages traitant de la profondeur des relations entre le Maroc et l’Afrique, notamment des études scientifiques et des comptes-rendus restituant les conclusions de symposiums tenus au Maroc.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus