23.6 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEBUSINESSFlash InfosMONDEPOLITIQUE

Maroc : la Chine perd un gros client, Rabat le récupère et ça rapportera très gros

Le Maroc est déjà le premier exportateur d’engrais du continent africains et le 5ème dans le monde, après la Russie, le Canada, la Chine et les USA. Le royaume doit cette position aux performances de l’OCP (l’Office chérifien des phosphates), dopées par le rachat en septembre 2022 du ténor espagnol GlobalFeed S.L. L’engrais marocain vient de décrocher un autre gros client, dans un marché mondial en pleine ébullition : la Corée du Sud… Séoul a jeté son dévolu sur le produit marocain et vietnamien, avec des contrats qui tomberont dès le premier semestre 2024.
L’information a été donnée par le ministère sud-coréen de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, lit-on dans un communiqué cité par le média local Hani.co.kr. Le Maroc profite d’un concours de circonstances : la Chine, le principal fournisseur de Séoul – quelque 28% du total des expéditions en valeur -, a pris la décision le mois dernier de geler ses expéditions d’urée et de phosphate de diammonium (DAP).
D’après Reuters les autorités ont répondu favorablement à la requête de l’Association chinoise de l’industrie des engrais azotés : Réserver la production au marché local pour contenir la montée des prix. Alors la Corée du Sud a fait mouvement vers le Maroc pour s’assurer que les agriculteurs locaux auront suffisamment d’engrais pour couvrir la demande nationale. Bang Moon-Kyu, ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie, a déclaré que le gouvernement soutiendra les entreprises qui projettent d’importer en urgence de l’urée en provenance de d’autres fournisseurs que la Chine, «même si ces achats auront des coûts supérieurs de 10% en moyenne», dans une conjoncture où les réserves actuelles d’urée n’iront pas au-delà du premier trimestre 2024.
Une aubaine que n’attendait pas l’OCP, qui compte déjà parmi ses plus gros acheteurs l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, le Japon, etc.
A noter qu’en 2022 la Corée du Sud a déboursé près de 1,5 milliard de dollars pour se payer de l’engrais sur le marché international, selon les chiffres collectés par la plateforme Trade Map. Quant au Maroc il prospère grâce à cette manne dont la cote monte exponentiellement : Plus de 7,7 milliards de dollars de revenus grâce aux ventes d’intrants.

TNISIE UMERQUE

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus