24.7 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEBUSINESSFlash InfosMONDE

L’Égypte, l’Éthiopie, l’Iran, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes sont officiellement membres des BRICS

Ce 1er janvier 2024, les BRICS, le groupe des cinq grandes économies émergentes composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, ont officiellement accueilli cinq nouveaux membres : l’Égypte, l’Éthiopie, l’Iran, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Cette expansion historique, annoncée en août 2023 lors du 15e sommet des BRICS à Johannesburg, vient renforcer la coopération Sud-Sud et à offrir une alternative au leadership occidental dans les affaires mondiales.
Les cinq nouveaux membres représentent des acteurs importants dans leurs régions respectives, tant sur le plan économique que politique. L’Égypte est la première économie d’Afrique du Nord et un partenaire stratégique de la Chine dans le cadre de l’initiative “la Ceinture et la Route”. L’Éthiopie est la deuxième économie d’Afrique subsaharienne et un modèle de développement pour le continent. L’Iran est une puissance régionale au Moyen-Orient, dotée de vastes ressources énergétiques et d’une influence culturelle et religieuse. L’Arabie saoudite est le premier exportateur mondial de pétrole et le leader du monde arabe. Les Émirats arabes unis sont un pôle d’innovation et de diversification économique, ainsi qu’un hub financier et logistique.
Avec l’adhésion de ces cinq pays, les BRICS couvriront environ 35% de la surface terrestre mondiale et 48% de la population mondiale. Le produit intérieur brut nominal combiné des dix pays atteindra environ 37% du produit mondial brut, tandis que le PIB en parité de pouvoir d’achat représentera environ 43% du PIB mondial en PPA.
Les réserves de change combinées des dix pays s’élèveront à environ 6,5 billions de dollars américains (en 2018).
Les BRICS ont été initialement identifiés comme un concept d’investissement étranger, mais se sont progressivement transformés en une organisation intergouvernementale plus cohésive, avec des sommets annuels et des politiques multilatérales coordonnées. Les BRICS ont créé des institutions communes, telles que la Banque de développement des BRICS, le mécanisme de réserve de contingence des BRICS, le système de paiement des BRICS, la publication statistique conjointe des BRICS et la monnaie de réserve panier des BRICS. Les BRICS sont considérés comme le principal rival géopolitique du G7, le bloc des principales économies avancées, et cherchent à promouvoir un ordre mondial plus multipolaire et plus équitable.
L’élargissement des BRICS a été salué par de nombreux commentateurs comme une contribution positive à la montée du Sud global, mais a également suscité des critiques sur la diversité et la cohérence du groupe. Certains observateurs ont souligné les différences politiques, économiques et culturelles entre les dix pays, ainsi que les possibles tensions et rivalités entre eux. D’autres ont remis en question la capacité des BRICS à agir de manière unie et efficace sur la scène internationale, face aux défis tels que la pandémie de COVID-19, le changement climatique, le terrorisme, le commerce et la sécurité.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus