20.2 C
CASABLANCA, MA.
24 juin 2024
ACTUALITÉSFlash InfosgouvernementSOCIETETECHNOLOGIE

DGSN: entrée en service du portail «E-Blagh» dédié au signalement de contenus illicites sur Internet

VidéoLe portail interactif «E-Blagh», développé par la DGSN et dédié au signalement de contenus illicites sur Internet, est entré en service au début de la semaine en cours. Les détails.
Comme annoncé le 16 mai dernier, en marge des 5èmes Journées portes ouvertes de la DGSN, le portail «E-Blagh», dédié aux signalements de contenus illicites sur Internet, est entré en service au début de la semaine en cours.
Ce portail interactif, développé par la DGSN, est réservé aux victimes ou témoins de comportements ou de contenus illicites sur le Net, et notamment sur les réseaux sociaux. «La sécurité est un engagement collectif nécessitant la mobilisation de tous. La nouvelle plateforme va permettre à tout un chacun de signaler les contenus numériques comportant des faits constitutifs d’un crime ou d’un délit: incitation à la violence, menace ou apologie du terrorisme, mise en danger des personnes, atteintes aux mineurs, etc.», avait fait savoir la DGSN dans une capsule vidéo diffusée lors de la même cérémonie.
Le portail «E-Blagh» garantit une protection des utilisateurs de la plateforme, que ce soit au niveau du traitement des données à caractère personnel, ou celui de leur volonté de ne pas dévoiler leur identité lors de l’introduction d’un signalement. Il est accessible au Maroc comme à l’étranger, sur l’ensemble des terminaux, fixes ou mobiles.
Le modus operandi explicité par la DGSN dans un communiqué: chaque citoyen pourra accéder à la plateforme via le site électronique www.e-blagh.ma et enregistrer un signalement du contenu criminel qui le menace ou menace autrui, de façon simple, sécurisée et rapideAprès quoi, «les éléments de la police technique mènent les expertises et les diagnostics nécessaires au sujet des suspects impliqués dans les crimes éventuels et les soumettent à la police judiciaire compétente territorialement, en vue d’aviser le parquet et solliciter son instruction à propos des enquêtes effectuées», poursuit-on.
«Les services de la sûreté nationale traiteront tous les signalements et alertes reçus à travers la plateforme E-Blagh avec le sérieux et la célérité nécessaires, du fait qu’il s’agit de plaintes qui requièrent des enquêtes et des investigations»précise le communiqué, notant que toutes les recherches préliminaires nécessaires seront menées sous la supervision des parquets compétents au niveau territorial.

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus