19.2 C
CASABLANCA, MA.
7 octobre 2022
ACTUALITÉS Flash Infos SOCIETE VOYAGE

Maroc : Vers un allègement des conditions de voyage?

Mustapha Baitas, porte-parole officiel du gouvernement, a laissé entendre qu’il était possible de modifier prochainement les conditions de voyage au Maroc.
Lors de la conférence de presse qui a suivi le dernier conseil de gouvernement, Baitas a déclaré que ces conditions pourraient changer prochainement, en réponse à une question sur la possibilité d’annuler l’exigence du test PCR pour l’entrée dans le pays.
« Bientôt, il y aura des nouvelles sur cette question », a-t-il affirmé, ajoutant que « la situation épidémiologique s’améliore » et que « le gouvernement étudie la question avec sérieux et réalisme ».
Les conditions de voyage au Maroc soulèvent de nombreuses interrogations, particulièrement par voie aérienne qui impose un test PCR et le pass vaccinal, alors que l’arrivée par voie maritime a le choix entre les deux.
Dans ce contexte, Said Afif, membre du comité de vaccination du Covid-19, a déclaré que d’un point de vue scientifique, rien ne justifie le maintien des conditions de pass vaccinal et de PCR pour ceux qui arrivent par avion, et pour ceux qui arrivent par voie maritime.
Contacté par Hespress, Afif estime que « pour inciter les touristes, et même les Marocains du monde, à venir, il faut plus de flexibilité, d’autant plus que la situation épidémiologique le permet désormais ».
Le même intervenant s’est interrogé sur la faisabilité d’imposer un examen PCR, affirmant que la question pèse sur les familles, en particulier celles dont les membres sont nombreux.
« Il ne peut être imposé qu’à ceux qui viennent de pays dont la situation épidémiologique est difficile, comme la Chine, alors qu’il n’y a aucune justification pour l’imposer à ceux qui viennent d’autres pays », a-t-il ajouté.
De nombreux acteurs dans les événements touristiques insistent sur la nécessité de supprimer le test PCR pour entrer sur le territoire national marocain, considérant la question financièrement coûteuse et psychologiquement frustrante pour les touristes et la communauté.
Les autorités du tourisme au Maroc poursuivent les discussions gouvernementales et parlementaires à cet égard, en particulier avec les ministres et les députés exprimant leur soutien à l’étape de suppression du PCR et de limitation de l’autorisation de la vaccination à divers points de passage dans le pays.
Par ailleurs, le ministre des Transports et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, avait auparavant accepté les demandes parlementaires de supprimer le test PCR dans les aéroports et ports marocains pour la communauté et les voyageurs venant de l’étranger.
Abdeljalil a souligné, lors d’une session de questions orales à la Chambre des représentants, que la décision est gouvernementale et n’est pas liée au ministère des Transports et de la Logistique.

hespress

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus