19.1 C
CASABLANCA, MA.
2 octobre 2022
ACTUALITÉS AFRIQUE BUSINESS Flash Infos MONDE POLITIQUE SOCIETE

Accord tripartite Maroc-USA-Israël : Avancées importantes et perspectives prometteuses

Rabat – Le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël célèbrent, ce mercredi, le premier anniversaire de l’Accord tripartite, signé le 22 décembre 2020 à Rabat, ouvrant la voie à une coopération fructueuse avec des perspectives prometteuses entre les trois pays.
Cette première année de l’Accord, qui a acté le rétablissement des relations entre le Maroc et l’Etat d’Israël, a enregistré des avancées importantes marquées par le raffermissement des liens sur les plans bilatéral et trilatéral dans différents domaines, aussi bien politique et diplomatique qu’économique.
Ces avancées ont ainsi permis, à la faveur d’un échange intensif entre les responsables du Maroc et d’Israël, la mise en place de cinq groupes de travail sectoriels qui se sont attelés à faciliter la conclusion d’accords de collaboration dans de nombreux domaines, notamment les investissements, l’agriculture, l’eau, l’environnement, le tourisme, la science, l’innovation et l’énergie.
Cet échange a été couronné par les visites au Maroc du ministre des Affaires étrangères israélien et futur Premier ministre, M. Yaïr Lapid et du ministre de la Défense israélien, M. Beny Gantz, respectivement les 10 et 11 août et les 24 et 25 novembre 2021.
Ces visites ont donné lieu à la signature de 12 accords couvrant divers domaines, à la réouverture et la mise en marche des Bureaux de Liaison, à l’ouverture de canaux de communication entre les communautés des affaires, et au lancement de vols directs opérés par les compagnies aériennes des deux pays.
L’arrivée des touristes israéliens au Royaume a, elle aussi, constitué une bouffée d’oxygène pour les différents opérateurs de la chaîne de valeur du tourisme dans le difficile contexte de la crise sanitaire et démontré l’esprit de tolérance et de coexistence des Marocains.
La dimension humaine est très présente dans les relations entre le Maroc et Israël, la reprise des relations entre les deux pays ayant répondu aux liens forts et à l’attachement indéfectible de la communauté juive d’origine marocaine à son pays et à l’Auguste personne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
L’élan que connaissent les relations entre le Maroc et Israël ouvrira donc de prometteuses perspectives économiques pour le Royaume qui pourra bénéficier de l’expertise israélienne dans plusieurs activités à forte valeur ajoutée et d’un transfert de savoir-faire technologique.
En parallèle, la coopération Maroc-USA, déjà élevée au rang de partenariat stratégique majeur aux contours multiformes (politique, économique, sécuritaire, etc) s’est nettement renforcée au cours des douze derniers mois.
A rappeler que les deux pays célèbrent les 200 ans d’amitié et 15 ans de signature de l’Accord de libre-échange, le seul accord de cette nature des USA avec le Continent africain.
Actuellement, plus de 150 entreprises américaines qui sont actives au Maroc, y ont investi plus de 2 milliards de dollars et ont créé plus de 100.000 emplois, sans oublier le programme Morocco Future Leaders, lancé dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, dont l’objectif est d’accompagner les jeunes pour devenir des leaders civiques performants au sein de leur communauté.
Ce partenariat privilégié a été de nouveau conforté lors de la visite du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, à Washington, durant laquelle le Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken a mis en avant l’agenda des réformes de SM le Roi Mohammed VI, tout en déclarant que le partenariat bilatéral de longue date est enraciné dans des intérêts partagés pour la paix, la sécurité et la prospérité régionales et en soulignant le rôle clé du Maroc dans la promotion de la paix et la stabilité au Proche Orient.
Cette visite a aussi servi d’opportunité pour réaffirmer la Déclaration conjointe entre le Maroc, Israël et les Etats-Unis et échanger sur les voies et moyens d’aller de l’avant dans la mise en œuvre de cette déclaration et de renforcer la coopération tripartite entre les trois pays dans différents domaines.
Autre manifestation du partenariat stratégique et multiforme entre le Royaume et les Etats Unis est la tenue, du 07 au 18 juin 2021, des exercices militaires « African Lion », annulés en 2020 en raison de la pandémie du Covid-19. Il s’agit du plus grand exercice du Commandement américain pour l’Afrique, avec plus de 7.000 participants de neuf pays et de l’OTAN.
S’agissant de la cause nationale, les Etats-Unis, qui ont réitéré leur reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud, ont à nouveau réaffirmé, en novembre dernier, leur soutien à l’initiative marocaine d’autonomie en tant que solution sérieuse, crédible et réaliste pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara.
Par ailleurs, le Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et Israël comptent poursuivre la mise en œuvre des éléments contenus dans la Déclaration tripartite et œuvrer pour la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen Orient en vue de parvenir à un règlement définitif et global au conflit israélo-palestinien.
Il y a lieu de préciser que dans un entretien téléphonique entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas Abou Mazen, le Souverain a annoncé qu’Il place la cause palestinienne en tête de ses préoccupations, qu’Il ne renoncera jamais à Son rôle dans la défense des droits légitimes du peuple palestinien, qu’Il restera, comme Il était toujours, Roi, gouvernement et peuple, aux côtés de nos frères palestiniens, et qu’Il continuera son engagement constructif pour parvenir à l’établissement d’une paix juste et durable dans la région du Moyen-Orient.
avec MAP

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus