23.2 C
CASABLANCA, MA.
19 juin 2024
ACTUALITÉSAFRIQUEBUSINESSCÔTE D'IVOIREFlash InfosMONDEPOLITIQUE

[Vidéo] Investissement : Où vont les capitaux touristiques étrangers en Afrique ?

Mouhamet NDIONGUE
Abdoulaye Diop, Directeur général de Mazars, s’est penché sur les capitaux touristiques étrangers lors de son discours à la deuxième édition du Forum Africain du Tourisme de Casablanca. Selon Abdoulaye Diop, l’Afrique conserve un potentiel de croissance inexploité, en faisant une destination attrayante pour les investisseurs étrangers. Il a souligné que les investissements étrangers à destination du continent ont plus que doublé en une année, atteignant le chiffre record de 83 milliards de dollars US en 2021, contre 39 milliards de dollars US en 2020.
Dans une présentation faite au deuxième du Forum Africa marketing Place, le Directeur général de Mazars a bordé l’investissement dans l’industrie du tourisme, qui selon lui ne fait pas exception à cette tendance de ressources inexploitées. Entre juin 2021 et juin 2023, des projets majeurs d’une valeur de 1,5 milliard de dollars US ont été annoncés dans plusieurs marchés stratégiques. De plus, la part des flux d’investissements directs étrangers (IDE) vers l’Afrique par rapport aux IDE mondiaux a également augmenté, passant de 4,1% en 2020 à 5,2% en 2021. Ces chiffres témoignent de l’intérêt croissant des investisseurs étrangers pour le continent africain, rapporte M. Diop dans sa présentation.
Abdoulaye Diop a également souligné que malgré les défis mondiaux tels que la pandémie de Covid-19, la crise climatique et les tensions géopolitiques, l’Afrique a réussi à préserver son attractivité pour les investissements étrangers. Ces réalisations sont le résultat des efforts déployés par les pays africains pour améliorer le climat des affaires à travers des réformes telles que la facilitation de la création d’entreprises, la fiscalité et le rapatriement des bénéfices.
Il a également souligné le potentiel démographique et économique de l’Afrique en tant que facteur attrayant pour les investisseurs étrangers. Selon les projections des Nations Unies, la population africaine devrait dépasser les 2 milliards d’habitants, offrant ainsi de nombreuses opportunités commerciales.
Cependant, malgré cette attractivité, le Directeur général de Mazars a noté que les investissements dans l’industrie touristique en Afrique connaissent une dynamique timorée, en raison de la reprise hésitante des arrivées internationales après la crise du Covid-19. Il a souligné que les projets annoncés sont principalement axés sur l’anticipation d’un « boom » attendu dans l’industrie du voyage en 2022 et 2023, après deux années de crise sanitaire mondiale.
M. Diop a également mis en évidence les déterminants de performance de l’investissement touristique africain, tels que la multiplication des incitations à l’investissement, le développement des infrastructures et de la connectivité, le renforcement du capital humain et l’intelligence et le marketing territorial.
Maroc diplomatique

 

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus