24.7 C
CASABLANCA, MA.
29 mai 2024
ACTUALITÉSBUSINESSFlash InfosSOCIETE

La CGEM clarifie sa position au sujet des efforts du gouvernement en faveur des entreprises

Les recommandations de la CGEM pour la Loi de Finances 2024 n’ont en aucun cas vocation à discréditer le travail entrepris par le Gouvernement en faveur des entreprises marocaines et du secteur privé. C’est en ces termes que le patronat s’est exprimé à l’issue de son Conseil d’administration pour clarifier sa position. Chakib Alj avait en effet indiqué que la loi de Finances 2024 répond partiellement aux ambitions du patronat. De son côté, le chef du gouvernement avait tenu à préciser les mesures entreprises par l’Etat envers le secteur privé.
La CGEM a tenu, ce jeudi, sa réunion du Conseil d’Administration pour statuer sur les points inscrits à l’ordre du jour à savoir la Loi de Finances 2024 ainsi que les propositions de nomination au CA, de nouveaux mandataires et présidents de Conseils d’affaires.
Lors de son intervention à l’ouverture de ce Conseil d’Administration, le président de la CGEM est revenu sur les priorités qui ont prévalu lors de la formulation des propositions et demandes d’amendements de la CGEM pour la Loi de Finances 2024, ainsi que les étapes de contribution de la Confédération à l’élaboration de cette dernière, depuis février 2023.
Chakib Alj a également rappelé qu’en tant que « représentant des entreprises marocaines, de canal de transmission des attentes et des préoccupations du tissu économique, mais également d’acteur du débat public, la CGEM a organisé, le 15 décembre dernier, une conférence de presse lors de laquelle elle a partagé son appréciation de la Loi de Finances 2024 et un bilan des sujets économiques sur lesquels un effort soutenu continuera à être déployés, par toutes les parties, pour concrétiser les ambitions communes de développement socio-économique de notre pays »
Et d’ajouter que « dans le cadre d’un débat démocratique, la CGEM émet des recommandations qui vont dans le sens de la construction d’un tissu économique fort susceptible de contribuer activement au momentum positif que traverse notre pays grâce au Leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à travers la promotion de l’investissement privé dans les secteurs à forte valeur ajoutée et créateurs d’emplois. Ces recommandations n’ont en aucun cas vocation à discréditer le travail indéniable entrepris par le Gouvernement en faveur des entreprises marocaines et du secteur privé ».
Dans ce sens, la CGEM reconnait et salue les efforts engagés, depuis la prise de fonction du Gouvernement, pour redynamiser le secteur privé dans une conjoncture difficile, et pour continuer à le soutenir à travers des mesures concrètes, rapides et efficaces afin de stimuler le rôle de l’entreprise dans la dynamique socio-économique positive que connaît notre pays, indique le patronat dans son communiqué.
Le Président de la CGEM a enfin réitéré l’attachement de la Confédération au partenariat et au dialogue public-privé comme leviers d’atteinte des objectifs pour le bien et le progrès de notre pays. Notre Confédération sera toujours, pour l’Exécutif, un partenaire franc, sincère, fiable et constructif.
Nouvelles nominations à la CGEM
Par ailleurs, le Conseil d’administration a approuvé le Budget de la Confédération au titre de l’année 2024. Il a également procédé à la nomination de nouveaux mandataires représentants de la CGEM auprès de différentes institutions publiques, semi-publiques ou privées, et ce en cohérence avec les périmètres des nouvelles commissions permanentes instituées en début de mandat.
Le Conseil d’Administration a aussi procédé à la nomination de nouveaux membres du Conseil d’Administration :
Aymane TAUD, Président de la Commission Economie verte et Décarbonation ;
Samira El KHAMLICHI, Présidente du Club des Femmes Administrateurs ;
Le Conseil d’Administration de la CGEM a approuvé la nomination de Présidents de Conseils d’affaires :
Mia LAHLOU FILALI, en tant que Présidente du Conseil d’Affaires Maroc-Autriche ;
Driss BOUTTI, en tant que Président du Conseil d’Affaires Maroc-Pays Bas ;
Badr IKKEN, en tant que Président du Conseil d’Affaires Maroc-Allemagne.

le Matin

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus