19 C
CASABLANCA, MA.
28 mai 2024
ACTUALITÉSFlash InfosgouvernementMONDEPOLITIQUESAHARA MAROCAIN

Mr Bourita entame une visite officielle à Rome

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a eu mercredi à Rome, des entretiens avec le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Luigi Di Maio, axés notamment sur la dynamique positive que connaissent les relations entre les deux pays et les moyens de les renforcer.
Ces entretiens ont porté sur l’évolution des relations bilatérales qui ont été hissées au rang de “Partenariat Stratégique Multidimensionnel” signé en novembre 2019.
Les deux ministres se sont, de même, concertés sur les moyens à même de consolider la coopération dans les domaines culturel et scientifique, outre des questions internationales et régionales d’intérêt commun, notamment la question libyenne.
Les entretiens s’inscrivent dans le cadre de la visite officielle qu’effectue M. Bourita à Rome à l’invitation de son homologue italien.
M. Bourita réitère la volonté du Maroc de hisser au rang de partenariat stratégique ses relations avec l’Italie
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a réitéré mercredi à Rome la volonté du Maroc de consolider ses relations avec l’Italie et de les hisser au niveau d’un partenariat stratégique riche et multidimensionnel.
« C’est ma première visite (en Italie) depuis le mois de mars et le début de cette pandémie, ceci a une signification particulière et témoigne de la volonté du Maroc de renforcer les relations avec l’Italie et de les hisser au niveau d’un partenariat stratégique riche et multidimensionnel », a souligné M. Bourita lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue italien, Luigi Di Maio.
M. Bourita a indiqué dans ce sens que les deux pays célèbreront l’année prochaine le 30-ème anniversaire de l’accord signé en 1991 sur l’amitié et la coopération entre le Royaume et la République d’Italie, un accord « qui constitue le socle des relations bilatérales », a-t-il dit.
« La volonté du Maroc est de saisir cet évènement pour donner une forte impulsion aux relations bilatérales et de la visibilité, et d’organiser un certain nombre d’évènements pour célébrer l’anniversaire de cet accord important », a-t-il souligné.
Cet anniversaire, a dit M. Bourita, sera l’occasion de mettre en oeuvre la déclaration sur le Partenariat stratégique signé entre les deux pays en 2019.
« Ce sera l’occasion d’organiser un forum économique et de renforcer le partenariat entre les communautés des affaires des deux pays », a-t-il fait savoir.
Après avoir rappelé que l’Italie est le 5ème partenaire commercial du Maroc et le 5ème pourvoyeur de touristes, M. Bourita a indiqué que « l’ambition du Maroc est de renforcer davantage notre partenariat ».
Soulignant que « la dimension humaine est importante dans nos relations que ce soit par rapport aux dizaines de milliers de touristes italiens qui visitent le Maroc ou des centaines de milliers de Marocains qui résident en Italie », il a relevé que la célébration du 30è anniversaire de l’accord de coopération « sera l’occasion de renforcer cette dimension qui constitue une richesse importante pour nos relations ».
De même, un intérêt particulier sera porté au renforcement des dimensions culturelle et scientifique et à l’optimisation de l’apport de la communauté marocaine en Italie et de la présence des Italiens au Maroc.
« L’objectif, conformément aux Hautes Instructions Royales est que, dans le cadre de la diversification des relations du Maroc au sein de l’Union européenne, l’Italie ait une place de choix parmi les partenaires stratégiques du Royaume », a souligné le ministre.
Il a par ailleurs indiqué que les discussions avec son homologue italien ont porté sur des questions régionales et internationales inscrites à l’agenda régional.
« Sur la Libye en particulier, nous avons constaté une convergence réelle des vues et des positions », s’est félicité le ministre, notant que « le Maroc apprécie énormément l’attitude constante, constructive et positive de l’Italie sur le dossier libyen, l’Italie ayant toujours oeuvré pour préserver la stabilité et l’unité de la Libye, un objectif fondamental pour le Maroc ».
Il a indiqué avoir « partagé avec M. Luigi les initiatives du Maroc notamment le dialogue libyen à Bouznika et ses premiers résultats et ses perspectives ».
« Nous avons également discuté du Sahel où nous avons des enjeux partagés importants », et « nous avons convenu de nous concerter davantage et de renforcer notre coopération pour apporter une contribution à la stabilité et au développement de la région dans le cadre d’une approche intégrée où le sécuritaire, le religieux, l’économique et le social doivent aller de pair », a-t-il ajouté.
Le ministre italien des AE salue la dynamique d’ouverture, de progrès et de modernité impulsée par SM le Roi Mohammed VI
 Le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, Luigi Di Maio a salué, mercredi, “la dynamique d’ouverture, de progrès et de modernité” impulsée par SM le Roi Mohammed VI.
«Le ministre italien a salué le cap fixé par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, dans une dynamique d’ouverture de progrès et de modernité, à travers la conception d’un modèle de développement adapté et rénové et la promotion d’une régionalisation avancée», lit-on dans le Communiqué Conjoint rendu public à l’issue de la visite officielle effectuée, ce mercredi à Rome, par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita à l’invitation de son homologue italien.
Constatant « la profondeur et la qualité des liens d’amitié et de respect mutuel qui unissent le Maroc et l’Italie, ainsi que la dynamique positive des relations bilatérales», les deux ministres, poursuit la Déclaration Conjointe, «se sont félicités de la perspective du Partenariat Stratégique Multidimensionnel entre le Maroc et l’Italie et ont convenu, à ce titre, de mettre en place des mécanismes de dialogue et de coopération adaptés, en l’occurrence un Conseil de partenariat au niveau ministériel et des Comités de coopération sur les questions prioritaires».
Les parties, indique la même source, «ont confirmé leur engagement à approfondir la collaboration économique et commerciale entre les deux pays, instrument de croissance pour le bien-être et les relations amicales entre les deux pays ».
A cet égard, ils ont “confirmé leur intention d’organiser dans les meilleurs délais un business forum pour faciliter les contacts et les accords entre les entreprises et les institutions économiques des deux pays”.
MM. Bourita et Di Maio «ont relevé avec une appréciation mutuelle les contributions importantes des communautés des deux pays en termes d’apport économique, culturel et humain, et en tant qu’acteurs agissants de la coopération maroco-italienne et facteur de rapprochement entre les deux pays».
Ils «se sont félicités du soutien de l’Italie au processus de mise en œuvre du Statut Avancé dont jouit le Maroc dans ses relations avec l’Union Européenne, ainsi qu’au suivi du plan d’action Maroc-UE » et ont convenu de «continuer à œuvrer pour le renforcement du partenariat privilégié entre le Maroc et l’UE dans le cadre d’une vision stratégique ambitieuse».
Les deux ministres, souligne la Déclaration Conjointe, «ont réaffirmé l’opportunité que les accords signés sur la coopération judiciaire et pour la réadmission des personnes en situation irrégulière entrent bientôt en vigueur, conscientes de l’importance de ces instruments pour une coopération bilatérale plus large et plus efficace dans les domaines de la justice et sécuritaire».
Ils se sont félicités, à cet égard, de la conclusion de la Convention d’entraide en matière de justice pénale dont la signature interviendra très prochainement, ajoute la même source.
Sahara marocain : L’Italie salue les efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc
L’Italie a réitéré, mercredi, sa position saluant les efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc en vue de la résolution du différend régional autour du Sahara marocain.
«L’Italie réitère sa position telle qu’exprimée dans le document du Partenariat Stratégique Multidimensionnel signé à Rabat le 1 novembre 2019 », lit-on dans le Communiqué Conjoint rendu public à l’issue de la visite officielle effectuée, ce mercredi à Rome, par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita à l’invitation de son homologue italien Luigi Di Maio.
En effet, l’Italie, dans la Déclaration de Partenariat Stratégique Multidimensionnel signée à Rabat en novembre 2019 avait salué « les efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc » en vue de la résolution du conflit régional autour du Sahara marocain.
L’Italie y avait également pris note de l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc le 11 avril 2007.
Aux termes de cette déclaration, Rome avait réaffirmé, en outre, son appui “aux efforts du Secrétaire Général de l’ONU pour poursuivre le processus politique visant à parvenir à une solution politique, juste, réaliste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable” à la question du Sahara, qui repose sur “le compromis en conformité avec les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, notamment la résolution 2494 du 30 octobre 2019”.
L’Italie salue le rôle constructif du Maroc dans le dialogue inter-libyen
 L’Italie a salué, mercredi, le rôle constructif du Maroc dans le dialogue inter-libyen.
Dans le Communiqué Conjoint rendu public à l’issue de la visite officielle effectuée, ce mercredi à Rome, par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita à l’invitation de son homologue italien Luigi Di Maio, le Maroc et l’Italie «ont souligné la nécessité pour les parties régionales et internationales de travailler ensemble pour aider les Libyens à trouver un règlement politique durable».
Les deux parties ont à cet égard, «salué les initiatives internationales menées dans le cadre du processus onusien, en particulier les réunions qui se sont déroulées à Bouznika au Maroc en septembre et octobre 2020, qui témoignent du rôle constructif que joue le Maroc pour le règlement de cette crise».
Les deux ministres ont pu, à cette occasion, «mesurer la convergence de vues et de diagnostics sur plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun », note la même source.
Ils « s’accordent sur l’importance stratégique de l’Afrique et réitèrent leur engagement respectif en faveur d’une action de développement durable et pluridimensionnel », ajoute le Communiqué Conjoint.

avec MAP

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus