19.1 C
CASABLANCA, MA.
30 mai 2023
ACTUALITÉSAFRIQUEFlash InfosMIGRATIONMONDEMRESANTESOCIETE

Immigration de travailleurs qualifiés : Le Maroc dans la ligne de mire de l’Allemagne

La pénurie de main d’œuvre frappe l’Europe avec plus de sévérité depuis la fin de la pandémie du Covid-19. Pour combler ce gap, Le Maroc fera partie des pays cibles de l’Allemagne dans une campagne visant à inciter les travailleurs qualifiés à y immigrer, dans le cadre d’un effort pour combler la pénurie de la main-d’œuvre.
L’économie allemande manque de main d’œuvre qualifiée, des centaines de milliers d’emplois sont vacants. Depuis mars 2020, la loi sur l’immigration de main d’œuvre qualifiée élargit donc les possibilités de salariés et salariées originaires de pays non-européens de venir en Allemagne. Le message est clair : la main d’œuvre qualifiée est la bienvenue pour venir et rester en Allemagne.
L’Allemagne avait exprimé son intention de créer des centres de conseil pour attirer des travailleurs qualifiés, à établir dans neuf pays hors de l’Union européenne, ciblant le Ghana, le Maroc, la Tunisie, l’Égypte, la Jordanie, le Nigeria, l’Irak, le Pakistan et l’Indonésie.
L’Allemagne consacrera 150 millions d’euros à la création de centres de conseil pour les candidats à l’immigration et lancera une campagne dans ces neuf pays dans le but d’introduire la première puissance économique d’Europe.
En février dernier, le ministre allemand du Travail, Hubertus Heil, en collaboration avec la ministre de la Coopération économique et du Développement, Svenia Schultz, a pris l’initiative de rediriger un centre de conseil sur l’immigration, car il sera chargé de fournir des informations aux personnes intéressées à immigrer vers Allemagne, et des centres similaires seront créés dans les huit autres pays ciblés.
«Une législation moderne en matière d’immigration»: c’est ainsi que le ministre allemand du Travail, Hubertus Heil, a présenté mercredi l’une des réformes phares du gouvernement d’Olaf Scholz. Le projet de loi, adopté en Conseil des ministres, allège fortement les conditions d’accès au marché du travail pour les travailleurs qualifiés extra-européens. Concrètement, il ne sera plus nécessaire de présenter un contrat de travail pour venir en Allemagne, comme c’est le cas aujourd’hui. Dans le même esprit, parler la langue de Goethe avant d’immigrer ne sera plus une obligation ; prendre des cours d’allemand une fois installé suffira. Les procédures de reconnaissance des diplômes étrangers seront également simplifiées.
La question d’attirer des travailleurs qualifiés de l’extérieur de l’Allemagne est soulevée depuis des mois, et un projet de loi a été élaboré qui vise à faciliter les conditions d’accès au marché du travail pour les travailleurs non européens qualifiés, qui a été approuvé par le Conseil des ministres en dernier semaine.
Le groupe de réflexion de l’Employment Research Institute estime qu’en l’absence d’augmentation de l’immigration ou de changements de politiques, le marché perdra 7 millions de travailleurs d’ici 2035, sur 46 millions de travailleurs actuellement, selon The Economist.

Maroc diplomatique

Articles Connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus